Activités physiques et sport à Cuba



 

Partout à Cuba, on fait de la gym ou on pratique un sport.

Surprise à son arrivée à La Havane ! Le voyageur emprunte dans l’après-midi l’avenue du bord de mer pour se rendre à l’hôtel réservé pour les premiers jours de sa visite et observe une centaine de personnes qui courent dans les deux sens. La plupart pratiquent le footing  alors que d'autres font de la gym sur le mur du Malecón ou sur le trottoir pour se mettre en forme.

A Santiago de Cuba et à Holguín, la même scène se répète. Très tôt le matin ou en fin d’après-midi, lorsque le soleil tape un peu moins fort, de nombreuses personnes font du jogging sur la grande place circulaire qui entoure la statue d’Antonio Maceo, ou montent à bon train les marches interminables de la Loma de la Cruz. Conclusion : il ne s'agit pas d'une simple coïncidence, les Cubains et les Cubaines veillent à rester en forme.

Initiatives

L’Institut national des sports, de l’éducation physique et des loisirs de Cuba (INDER) se charge d’inciter à la pratique du sport dans l’île. Outre les sports traditionnels disputés aux niveaux municipal, provincial et national dans le cadre des compétitions, des ligues ou des tournois, cette institution organise aussi des activités récréatives et physiques gratuites pour la population en général.

L’installation d’appareils bio-salutaires dans les parcs et autres espaces publics de tout le pays est l'une de ses initiatives les plus récentes. Destinés principalement aux personnes du troisième âge étant donné qu'ils leur donnent la possibilité de faire de l'exercice sans trop d’efforts, ces appareils commencent à être utilisés aussi par de nombreux jeunes et même par des sportifs.

Dans le secteur privé

Les gymnases ont toujours existé à Cuba. La plupart appartenaient autrefois à l’État et étaient rattachés bien souvent à des  ministères ou institutions diverses. D’autres,  plus modestes, étaient installés tout simplement dans la cour d'une habitation.

Suite à l'attribution, en 2011, de licences aux travailleurs désireux de s’établir à leur compte, de nombreux gymnases privés ont ouvert leur porte dans tout le pays.

Il existe parallèlement des endroits pour pratiquer le spinning. Par ailleurs, des tournois de crossfit sont organisés spontanément, sur l’initiative des adeptes au sport.

Au niveau des rues, dans les quartiers

Le base-ball est le sport national par excellence. Il est tout à fait normal qu’un garçon reçoive comme cadeau d’anniversaire un gant, une batte ou une balle, mais la passion pour d’autres sports a commencé à se manifester.

Les matchs de football dans les rues s’organisent en un tournemain. Il suffit d'un vieux ballon, de tables branlantes qui font office de  but et, en guise d'équipement, rien de plus simple, les joueurs de l'une des équipes portent un tee-shirt, tandis que les autres jouent torse nu.

Depuis peu, les activités extrêmes à sensation sont également bien accueillies. On fait du patin, du skate ou du cyclo-cross dans un grand parc, sur une place ou dans l’allée centrale d’une grande avenue. Parfois, des rampes et des pistes improvisées font monter l’adrénaline chez les jeunes et les adolescents.

Ce n'est là qu'un premier regard rapide sur ce sujet, mais nous y reviendrons bientôt. En effet, des histoires dignes d’être contées se cachent derrière la pratique de ces « sports » à Cuba.

Traduction : Alicia Beneito