Défier la gravité à Cuba ?

2018-07-17 19:33:13
Luna Valdés
Défier la gravité à Cuba ?

Photo: www.tiempo21.cu

Cette maison des illusions est située à Las Tunas, la province cubaine surnommée balcón del oriente. Le sens commun y est mis à l'épreuve, la logique défiée par le doute. On pourrait croire que c'est la magie qui est à l'œuvre, mais ce bâtiment et tout ce qu'il abrite a été conçu par un être humain, Domingo Alás Rosell, un architecte passionné de physique.

Les musées des illusions sont construits pour faire percevoir des phénomènes qui semblent défier les principes de la gravité. Il existe quatorze constructions de ce type dans le monde. Celle de Las Tunas est la première qui a vu le jour à Cuba, et on considère que c'est l'une des plus complètes car tous les espaces du bâtiment sont consacrés à cette visite ludique et didactique.

La construction

C'est au terme de six années que le projet a reçu l'aval des autorités municipales, qui ont autorisé sa construction sur un terrain sinistré par un incendie.

La maison y a été construite selon un angle de 20 degrés par rapport au sol, ce qui provoque une série d'effets inexplicables pour les visiteurs au premier abord.

Les cinq salles du bâtiment sont consacrées à des grands noms de la physique, des mathématiques et des arts : Pythagore, Archimède, Newton, Léonard de Vinci et Galilée. On y découvre la vie et les principales expériences de ces scientifiques célèbres.

Le parcours du visiteur peut se prolonger pendant une demi-heure. L'une des attractions repose sur des phénomènes optiques : des photos pixélisées révèlent des images différentes selon la distance qui les sépare de l'observateur ; on trouve aussi les chaussures aux semelles en bois accrochées au sol par un crochet, du même type que celles utilisées par Michael Jackson.

D'autres trucs font sourire et réfléchir les visiteurs, comme un canapé dont il est impossible de se lever si on a les bras croisés, des balançoires qui se balancent à l'envers, un billard incliné, une vague dont la crête ne s'écroule pas, un réservoir contenant près de 20 000 litres d'eau et dont le liquide ne s'écoule pas, un escalier qui semble impossible de gravir, une chaise dont les deux pieds arrière s'appuient sur un mur tandis que les deux autres restent en l'air… entre autres exemples ingénieux.

La technique

Lorsque l'on entre dans la maison, par un couloir obscur, on perçoit un changement de l’axe de gravité qui nous pousse vers l'un des murs. Aussi faut-il tenir la main courante pour conserver l'équilibre. Il est déconseillé de porter des chaussures à talons, il est interdit de s'accrocher aux objets présentés et de courir. Par ailleurs, le visiteur est invité à fixer un point pour éviter le vertige.

Pour ces expériences, aucune technologie moderne : toutes ces illusions, optiques ou autres, reposent sur l'application des lois de la physique.

La maison des illusions de Las Tunas est une idée de visite originale de plus en plus plébiscitée.

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Sur le même thème