Des tremblements de terre à Cuba

2016-03-01 17:17:19
Des tremblements de terre à Cuba

Le début de l’année 2016 a été marqué pour ceux qui vivent ou sont passés par la zone orientale de Cuba par un « mouvement » fort singulier. Si certains, confiants, pensent leur logement capable de résister aux séismes, d’autres préfèrent dormir dans les parcs ou faire «un petit séjour » loin de la région. Il y en a aussi qui prédisent le jour et l’heure exacte du prochain grand séisme et d’autres, mal informés, qui s’inquiètent et diffusent cette information, dont ils ne doutent pas.

Plus de 650 000 personnes vivent à Santiago de Cuba.

Au cours de ses plus de 500 années d’histoire, elle a été frappée à 20 reprises par des tremblements de terre de forte magnitude : en particulier en 1766, en 1852 et en 1932. Les experts soulignent que les cycles durent en moyenne 80 ans, mais qu’il est impossible de faire des prévisions exactes.

Ce qui est certain, c’est qu’à Santiago de Cuba-Guantánamo, la zone sismique la plus forte du pays, la terre a tremblé des centaines de fois depuis le mois de janvier 2016 et que les habitants et les voyageurs s’interrogent tous azimuts.

CUBANIA résume pour ses lecteurs quelques réponses apportées par les expertsde Santiago à la presse nationale.

Pourquoi pense-t-on que c’est à Santiago de Cuba que le prochain tremblement de terre de forte magnitude risque de frapper ?

Santiago de Cuba est située au plus près de la faille orientale, qui délimite la frontière entre les plaques tectoniques de l’Amérique du Nord et celle de la Caraïbe. Les tremblements de terre les plus forts ayant été enregistrés à Cuba ont eu lieu le long de cette frontière de plaques tectoniques.

Peut-on prévoir un tremblement de terre de grande magnitude à Cuba?

C’est impossible. Les pronostics sont faits à moyen et long terme mais il n’est possible de ne prévoir ni l’heure, ni le jour, ni la magnitude exacte d’un séisme.

Pourquoi est-ce que les séismes ont-ils davantage frappé de nuit ?

Un tremblement peut avoir lieu à n’importe quel moment.

Concernant les séismes enregistrés à Cuba, depuis qu’il existe les instruments de mesure, on s’est rendu compte qu’entre 11 heures du soir et 3 heures du matin, le nombre de tremblements de terre est supérieur à celui des autres heures de la journée. Il n’y a pas encore d’explication scientifique satisfaisante, mais c’est une question que nous nous posons.

Pourquoi cette alerte à Cuba ?

Dès qu’une activité sismique anormale est signalée, la probabilité d’un séisme de forte magnitude augmente car en général, les grands séismes sont annoncés par de petites secousses. A Cuba, il existe déjà l’antécédent du tremblement de 1932, 6.7 sur l’échelle de Richter, qui avait frappé au sud-est de Santiago de Cuba. Il avait été précédé par des secousses deux ou trois jours avant.

Que recommandez-vous ?

Etre prêts et prendre en compte les orientations de la Défense Civile cubaine en cas d’alerte.

 

Traduction : Florine BUZY

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Sur le même thème