Habaguanex, un projet viable

2012-10-03 20:19:01
Habaguanex, un projet viable

La Vieille Havane a été déclarée Patrimoine Culturel de l'Humanité par l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) en 1982, pour sa richesse architecturale et sa conservation.

La situation économique tendue qu'a affrontée Cuba dés les débuts des années quatre-vingt-dix et la volonté de continuer la tâche de restauration du Centre Historique de La Havane, a poussé à chercher des variantes inexplorées dans l'île pour l'obtention de fonds monétaires. Avec le Décret-Loi 143, approuvé par le Conseil d'État en octobre 1993, le Bureau de l'Historien de la ville a été doté d'un soutien légal  pour entreprendre un projet de développement acceptable. Selon le document, l'institution a cessé d'appartenir au gouvernement de la capitale pour passer directement à la subordination du Conseil d'État, ce qui a été considéré comme une voie essentiel pour la prise des décisions.

Le décret, sans précédent dans l'île, a accordé une personnalité juridique au Bureau de l'Historien, lui permettant de s'associer et d'établir des relations de divers types avec des nationaux et des étrangers, ainsi que de percevoir des impôts des entreprises productives situées sur le territoire pour la réhabilitation. De même, la compagnie touristique Habaguanex a été créée pour développer le potentiel commercial, hôtelier et gastronomique dans ce secteur, afin de contribuer à l’entrée de recettes, tant pour la restauration que pour l'avance de la compagnie. C’est ainsi que tout a commencé.

Quinze ans ont passé. Depuis sa création le 6 janvier 1994, Habaguanex a contribué de façon croissante à recueillir les recettes nécessaires pour les travaux de restauration, pour l'amélioration des conditions de vie des habitants de la partie la plus ancienne de La Havane, à garantir des nouveaux emplois et à accroître le nombre des installations ayant des fins touristiques.

La compagnie a quatre lignes fondamentales de travail : les boutiques et les magasins, la gastronomie et les hôtels, qui prêtent leurs services en pesos convertibles (25 pesos en monnaie nationale pour un peso convertible dans le Bureau de Change, Cadeca). En outre, elle dispose de deux installations gastronomiques en monnaie nationale, comme une partie de sa vocation sociale.

Selon les spécialistes, il s'agit d'un projet de développement soutenable : les recettes que génère Habaguanex sont dirigées aussi bien au sauvetage des bâtiments du Centre Historique qu’aux différentes fins sociales. Le bureau réalise un grand nombre de missions avec les recettes de la compagnie : les nouvelles installations offrent des emplois, prioritairement aux résidents de la zone, dans les musées et dans les différentes maisons dédiées aux pays et aux régions où les élèves de l'enseignement primaire sont accueillis. D’autre part les personnes âgées, qui représentent un haut pourcentage de la population locale y reçoivent une attention alimentaire et de santé. Des domiciles protégés pour les personnes du troisième âge, seules et ayant des problèmes de logement ont aussi été construits, une des grandes complications existantes dans la zone la plus ancienne de La Havane.

Bien qu'il y ait eu de nombreuses restaurations, il reste beaucoup de réparations à entreprendre. On peut encore remarquer une grande quantité de bâtiments avec un haut degré de détérioration et d’entassement qui vont requérir  d’importants ressources pour réaliser un rêve qui semble souvent impossible, mais qui se renouvelle avec chaque petit morceau sauvé de l’oubli.

« Depuis 1519 jusqu'à nos jours, tout ce qui a été construit par les générations successives a répondu, d'une certaine manière, à cet élan, qui permet aujourd'hui de convertir un rêve en réalité : l'œuvre du Centre Historique comme legs aux passants qui se sont arrêtés dans cette ville durant des siècles », affirme l'historien de la ville, Eusebio Leal.

Croître et continuer

La compagnie a expérimenté une croissance progressive seulement avec les premières installations, grâce au sauvetage des immeubles qui, dans un grand nombre de cas, datent de plusieurs siècles. Des anciennes demeures de l'étape coloniale sont aujourd'hui des restaurants, des hôtels et des musées. Après l’exécution rapide d’une partie d’un programme détaillé, les attraits se sont accrus. Au début on comptait seulement des installations comme l’Hôtel Valencia, le premier de son type, et quelques restaurants et cafétérias.

Selon Tanya Siborí, directrice commerciale, actuellement il y a plus 300 installations d’Habaguanex, parmi les restaurants, les magasins, les marchés, les cafétérias et 17 hôtels et auberges avec un total de 546 chambres, pour répondre à l'intérêt des visiteurs de marcher, de profiter et de coexister avec l'histoire. D’après les sources du Ministère du Tourisme, environ 90% des touristes qui visitent La Havane vont au moins une fois dans le Centre Historique.

Comme sceau distinctif de la compagnie, chaque site possède une identité propre et exploite de façon spéciale les détails constructifs octroyant à chaque produit une personnalité unique. Les comadritas (rocking-chairs de bois sans bras), les candélabres, les fontaines, les étagères en bois, les sculptures de fer-blanc des habits de moines, les paons et l’abondante végétation sont certains des éléments décoratifs qui donnent une valeur de plus aux installations et qui permettent aux hôtes et aux visiteurs un séjour agréable dans les patios et les salons.

Un document institutionnel explique que les logements, quant à leur conception et leur construction, recréent divers thèmes historico-culturels. Certains ressemblent aux classiques hôtels d’antan ; d'autres ont été redessinés et personnalisés pour leurs nouvelles fonctions. Il est souligné avec justesse que tous sont « un authentique échantillon de la qualité » du produit touristique.

Tout cela, évidemment, apporte de bons dividendes. Dans cette partie de la capitale cubaine on compte 80% d'occupation hôtelière, un taux supérieur à la moyenne du pays, peut-être seulement comparable avec certains des hôtels ayant une administration étrangère. Selon Tanya Siborí, il est important que cette occupation soit uniforme dans tous les emplacements de la compagnie, comme cela est le cas.

Selon la responsable, les hôtels rapportent environ 10% des recettes à Habaguanex, le reste vient des autres activités commerciales, comme les parcours dans le Centre Historique ou le réseau gastronomique.

À la fin de 2008, une bonne année malgré les annulations de vols à cause des ouragans catastrophiques entre août et novembre, le groupe a enregistré des recettes de 97 millions de pesos convertibles, contre quelques millions il y a 15 ans.

Les bas coûts, inférieurs aussi à la moyenne nationale dans le secteur du tourisme, rendent propice une rentabilité satisfaisante. « Ces résultats, accumulés pendant l'année, jusqu'en août, améliorent tous les indicateurs obtenus en 2007, même si le secteur a été touché après les trois cyclones et par la fermeture et la réparation de l’important Hôtel O’Farrill », signale Tanya Siborí.

La situation internationale, annoncent les experts, attentera contre les opérations de  « l’industrie sans cheminée », très vulnérable aux aspects externes, car dans ces circonstances, un grand nombre de personnes s'abstiennent de voyager. À ce sujet, Tanya Siborí soutient qu’Habaguanex se prépare pour cette conjoncture, avec le principe de profiter d’avantage de ce qu’elle a aujourd'hui et d’augmenter les dépenses par touriste.

Les résultats seront optimaux parce que toutes les chambres sont disponibles, sauf l'Hôtel O’Farrill, étant donné les travaux de maintenance de ses installations. « C’est un aspect traité avec les soins mérités et auxquels on consacre les investissements nécessaires. C’est aussi quelque chose qui distingue Habaguanex ».

Les Hôtels

1. Santa Isabel

2. Telégrafo

3. Florida

4. Armadores de Santander

5. O’Farril (en restauration)

6. Raquel

7. San Miguel

8. Ambos Mundos

9. Conde de Villanueva

10. Los Frailes

11. El Comendador

12. Beltrán de Santa Cruz

13. Del Tejadillo

14. Hostal Valencia

15. El Mesón de la Flota

16. Park View

17. Saratoga

18. Marqués de Prado Ameno

Les spécialités variées

Le réseau des restaurants d’Habaguanex a crû en 15 ans, jusqu'à arriver à 33 maisons, qui offrent des spécialités culinaires de différentes parties du monde, avec une présence notoire de la cuisine cubaine dite « créole », chinoise, espagnole et internationale :

1. Anacaona, Hôtel Saratoga : cuisine internationale

2. Café del Oriente : cuisine internationale

3. El Patio : cuisine créole et internationale

4. El Templete : cuisine marine

5. La Mina : cuisine créole

6. La Dominica : cuisine italienne

7. El Condado, Hôtel Santa Isabel : cuisine internationale

8. Santo Ángel : cuisine créole et internationale

9. La Zaragozana : cuisine espagnole

10. Plaza de Armas, Hôtel Ambos Mundos : cuisine espagnole

11. La Floridana, Hôtel Florida : cuisine internationale

12. Telégrafo, Hôtel Telégrafo : cuisine internationale

13. Vuelta Abajo, Hôtel Conde de Villanueva : cuisine internationale

14. Cantabria, Hôtel Armadores de Santander : cuisine internationale

15. La Paella, Hostal Valencia : paellas

16. Jardín del Edén, Hôtel Raquel : cuisine juive

17. Don Ricardo, Hôtel O’Farrill : cuisine internationale

18. El Mesón de la Flota : cuisine espagnole

19. Puerto de Sagua : cuisine marine

20. A Prado y Neptuno : cuisine italienne

21. Al Medina : cuisine arabe

22. Torre de Marfil : cuisine asiatique

23. El Baturro : cuisine espagnole

24. Castillo de Farnés : cuisine espagnole

25. Bodegón Onda : cuisine espagnole

26. Café El Mercurio : cuisine internationale

27. Café Taberna : cuisine créole et internationale

28. Cabaña : spécialité de poulet

29. Prado, Hôtel Park View : cuisine internationale

30. Las Palmeras : cuisine internationale

31. La Taberna de la Muralla : spécialité de bière

32. Hanoi : cuisine internationale

33. Europa : cuisine cubaine

Inter Press Service en Cuba

Inter Press Service ou IPS est une agence de presse internationale qui, selon ses vues, « focalise sa couverture médiatique sur les événements et processus mondiaux touchant le développement économique, social et politique des peuples et des nations ».

Page web: http://www.ipscuba.net/

Sur le même thème