Habanos

2012-10-03 20:48:11
Habanos

Pour protéger l’appellation d’origine contrôlée de leurs cigares, les autorités cubaines ont décidé de les baptiser habanos. Ainsi, nous ne devrions plus parler de havanes mais de «habanos », à l’exemple de « cognac », « bordeaux », « champagne », où l’on utilise le mot originel sans traduction.

Chiffres du havane

Production annuelle de havanes :

1991     60 millions

1995     69 millions

2000     118 millions

2005     140 millions

2009     110 millions

Conditionnement

Les havanes sont disponibles en trois grands types de conditionnement :

– les boîtes traditionnelles de 25 cigares ;

– les cabinets (boîtes à glissière) de 25 ou 50 ;

– les étuis de 1, 3, 5 ou 10 unités.

Éditions limitées

Fabriquées en nombre limité – de 500 000 à  un million d’exemplaires –, les Éditions limitées sont des produits particuliers d’une grande marque, en général des formats n’existant pas dans le label. Les feuilles de cape et de tripe sont vieillies au minimum deux ans. Une deuxième bague signale leur millésime. De l’aveu même des dirigeants cubains, ces Ediciones limitadas doivent participer à la revalorisation du catalogue des havanes.

Voici la liste de celles qui existent :

- 2008

Cuaba : Piramides Édition limitée 2008

Partagas : Série D N° 5 Édition limitée 2008

Montecristo : Sublimes Édition limitée 2008

- 2007

Hoyo de Monterrey : Regalos Édition limitée 2007

Romeo y Julieta : Escudos Édition limitée 2007

Trinidad : Ingenios Édition limitée 2007

- En 2006 ont été rééditées les trois meilleures ventes depuis le début des Éditions limitées :

Cohiba : Piramides Édition limitée 2006

Montecristo : Robustos Édition limitée 2006

Partagas : Série D N° 3 Édition limitée 2006

- 2005

H. Upmann : Magnum 50 Édition limitée 2005

Montecristo : Montecristo D Édition limitée 2005

Partagas – Reserva 2005 : Série D N° 4

Romeo y Julieta : Petit Piramides Édition limitée 2005

- 2004

Cohiba : Sublimes Édition limitée 2004

Romeo y Julieta : Hermosos N° 2 Édition limitée 2004

Cohiba : Double Coronas Édition limitée 2003

- 2003

Hoyo de Monterrey : Piramides Édition limitée 2003

Montecristo : Montecristo B Édition limitée 2003

Montecristo : Montecristo C Édition limitée 2003

Partagas : Série D N° 2 Édition limitée 2003

Romeo y Julieta : Hermosos N° 1 Édition limitée 2003

- 2001

Cohiba : Piramides Édition limitée 2001

Hoyo de Monterrey : Particulares Édition limitée 2001

Montecristo : Double Coronas Édition limitée 2001

Partagas : Série D N° 3 Édition limitée 2001

Romeo y Julieta : Robustos Édition limitée 2001

- 2000

Montecristo : Robustos Édition limitée 2000

Partagas : Piramides Édition limitée 2000

Romeo y Julieta : Exhibition N° 2 Édition limitée 2000

- Nouveautés 2009

H. Upmann : Magnum 48 Édition limitée 2009

Bolivar : Petit Belicosos Édition limitée 2009

Romeo y Julieta : Duke Édition limitée 2009

Importateurs

Il existe plusieurs importateurs de havanes en France. Leur liste ainsi que le catalogue de leurs produits sont publiés au Journal officiel. Néanmoins, deux distributeurs seulement, Altadis et Coprova, se fournissent directement à La Havane. Coprova importe toutes les marques de havanes faits à la main, sauf Quai d’Orsay ; Altadis, tous les havanes faits à la machine, ainsi que les Quai d’Orsay, les José L. Piedra et les mini.

Meilleures ventes

Les cinq meilleures ventes de havanes au premier semestre 2008 en France (par ordre décroissant) :

Partagas Série D N° 4

Montecristo N° 4

Romeo y Julieta Sport Largos

Romeo y Julieta Mille Fleurs

Quintero Londres Extra

Éditions spéciales

Ce sont des productions limitées mais qui, en principe, ne sont produites qu’une seule fois et ne seront plus rééditées. Elles sont généralement présentées dans un conditionnement original et sont numérotées.

Éditions régionales

Ces havanes sont élaborés à la demande d’un pays et restent une exclusivité de ce marché pendant deux ans. Ce sont des modules nouveaux dans une marque existante. La première Édition régionale a vu le jour en 2005, en Angleterre. C’était un Belicosos Finos de Ramon Allones. En France, deux Éditions régionales sont lancées en 2009 : le Petit Compania de El Rey del Mundo (un petit figurado) et le Small Club de Punch (un petit robusto).

Voyager

Les douanes

Au sein de l’Union européenne, vous pouvez transporter deux cents cigares par personne. À l’extérieur de la Communauté (en venant de Cuba par exemple), la quantité autorisée est de cinquante cigares par personne. Pour les quantités excédant ces seuils, les voyageurs doivent faire une déclaration au service des douanes et acquitter les droits et taxes.

Si le voyageur ne déclare pas l’excédent, il ­devra, en plus des taxes, payer des pénalités qui sont laissées à l’appréciation du douanier.

À Cuba, afin de lutter contre le commerce des faux havanes, les douanes obligent tous les voyageurs quittant l’île à présenter l’original de la facture d’achat pour tout transport de plus de vingt cigares. Ces cigares doivent être présentés dans leur boîte d’origine munie du sceau holographique, a priori infalsifiable, qui est apposé sur toutes les boîtes achetées sur le marché intérieur. Les transports non conformes sont confisqués

Le havane en duty free

Seuls les passagers des vols internationaux à destination des pays hors Union européenne (y compris les départements et territoires français d’outre-mer) peuvent acheter dans les boutiques aux prix duty free, c’est-à-dire exonérés des taxes et droits spécifiques.

Les ­passagers à destination des pays de l’Union européenne peuvent également réaliser des achats mais aux prix TTC du marché domestique. La majorité des boutiques applique le double affichage. Pour pouvoir acheter en zone réservée (régime HT ou TTC), il est obligatoire de présenter sa carte d’embarquement lors du passage en caisse. Il est recommandé de se renseigner auprès des organismes officiels du pays de destination sur les quantités « maximales » d’achats autorisées.

Pour protéger l’appellation d’origine contrôlée de leurs cigares, les autorités cubaines ont décidé de les baptiser habanos. Ainsi, nous ne devrions plus parler de havanes mais de «habanos », à l’exemple de « cognac », « bordeaux », « champagne », où l’on utilise le mot originel sans traduction. 

Cuba Autrement

« Cuba Autrement » est ce qu’on appelle dans le jargon un « réceptif », un spécialiste de la destination représenté à Cuba, en France et au Canada. Installés à La Havane depuis 1996, nous bénéficions d’un contrat d’association avec différentes agence réceptives locales, ce qui nous a permis de développer une toute une gamme de produits qui nous sont propres. Nos nombreux voyages à thèmes permettent la découverte de Cuba… Autrement, d’un point de vue avant tout culturel. Cuba « Autrement » s’attache principalement à faire découvrir une société hors du commun, un pays qui nage à contre-courant d’une mondialisation annoncée, pour le meilleur et pour le pire.

Cuba et les cubains constituent une expérience extraordinaire, un cas unique qui peut se vanter de certains succès, sans oublier néanmoins ses erreurs, et qui relativise notre perception de la société actuelle. L'éducation, la discipline, la gentillesse, mais aussi le caractère nonchalant, la façon de vivre en priorité le moment présent, et le tout sous un climat tropical, façonnent l'ambiance qui retiendra l'attention du visiteur intéressé par la découverte culturelle.

Page web: http://www.cubaautrement.com/

Sur le même thème