Isabel Bustos, danser par fragments

2012-10-01 20:30:03
Eva Torres
Isabel Bustos, danser par fragments

Isabel Bustos, chilienne de naissance et irascible par nature, a créé une nouvelle troupe de danse à son image, Retazos. Audacieuse, imaginative et créative, elle pousse les limites dans sa quête de nouvelles manières pour présenter la danse.

Même si les danseurs ne possèdent pas forcément une formation classique ou le physique rencontré chez d’autres troupes de danse cubaines, Isabel a néanmoins inspiré quelque chose d’original à sa compagnie.

Retazos participe chaque année à l’organisation du Festival Habana Vieja, Ciudad en Movimiento (Vieille-Havane, ville en mouvement), d’une durée de sept jours, tenu pour la première fois en 1996. Ce qui au départ se développait seulement dans deux ou trois musées du centre historique s’étend aujoud’hui à presque toutes les rues et places de la Vieille-Havane. Depuis 1998, ce festival fait partie de l’International City Dance Network dont le but est d’associer la chorégraphie à l’architecture de la ville.

Ces dernières années, la troupe a fait des tournées en Europe (Biennales de Venise et de Lyon, Festival de Séville et Paris). La récente présentation de El Viaje (Le voyage) à Malmö, Suède, a été favorablement accueillie par la critique.

Isabel nous souhaite la bienvenue à La Havane avec son sourire irrésistible et une cigarette entre les lèvres. Animatrice incontestable de cette « douce folie », elle est entrée en contact avec le monde de la danse à travers ses études de ballet, tout d’abord en Équateur, où elle a passé son enfance, puis à l’École nationale d’art (ENA), à Cuba, pays où se sont rendus ses parents en fonctions diplomatiques.

Elle a eu comme professeurs Loipa Araújo et Mirta Pla, deux des Grandes Dames du ballet cubain. Une fois terminées ses études, elle a rejoint la troupe Danse moderne nationale de Cuba, aujourd’hui Danse contemporaine de Cuba.

Après des séjours à Quito et à Mexico (DF), Isabel se voit attribuer une bourse de l’UNESCO pour faire des études de chorégraphie à Paris. C’est en France qu’elle commence à explorer des voies pour combiner les arts et exprimer ainsi des sentiments et des sensations

Elle rentre définitivement à La Havane et crée la troupe Retazos, dont le premier siège serait le séjour de sa maison. Retazos, autrement dit, morceaux, fragments, exprime un concept qui, d’après Isabel, synthétise son travail.

« Nos vies sont faites de retazos, autrement dit de morceaux et pièces d’autres vies, de sensations, d’émotions, de pensées, de rêves… Nous sommes à peine des fragments d’un tout, d’où le nom de la troupe ».

Isabel signale que le travail avec des musiciens, sculpteurs, peintres et réalisateurs permet d’incorporer leurs poétiques à Retazos, d’assembler leurs morceaux et pièces. L’architecture peut aussi constituer une source d’inspiration.

« Nous pouvons céder aux suggestions, aux valeurs plastiques et émotionnelles d’un ancien mur, d’un arc ; vibrer en harmonie avec un passant… voilà un exercice d’improvisation qui nourrit notre création et enrichit l’expérience du public.»

Isabel et Retazos sont devenues une partie intégrale de la vie culturelle de la Vieille-Havane. Vive la folie de la beauté.

Le centre historique de la Vieille-Havane est inondé en avril par la danse. Pendant ce temps, les places, parcs, rues, musées, balcons, fenêtres, escaliers et murs centenaires sont transformés en scène par la chorégraphe Isabel Bustos et sa troupe Retazos.

 

Cuba Absolutely

C’est avec un grand plaisir que nous soumettons à votre considération les éditions de Cuba Absolutely, une revue culturelle, un vade-mecum économique et d’affaires, un guide touristique. Tout sur Cuba, Cuba absolument. Informer, attirer, divertir sur la base de la richesse du contenu, tel est notre objectif. Nombreuses sont les hyperboles et les opinions sur Cuba. La subtilité est l’une des premières victimes de la rancune existant entre le gouvernement de Cuba et les exilés cubains de Miami : elle est soit jetée par dessus bord, soit perdue dans la traduction. La réalité ? Cuba n’est ni le paradis tropical socialiste vanté par ses admirateurs ni la dictature tyrannique critiquée par ses détracteurs. Nous avons la chance de pouvoir écrire sur Cuba, un site riche en histoires fascinantes où la crainte d’épuiser les sujets ne nous hantera jamais. Nous n’avons pas la moindre intention d’offenser d’autres petits pays, mais Cuba a de l’esprit. C’est une île qui a fait valoir sa propre manière de faire les choses pendant plus de quatre décennies. Le monde peut devenir routinier mais Cuba restera personnelle et unique. Cuba Absolutely est divisée en sections. Nous espérons que cet agencement vous aidera à trouver ce que vous cherchez, que ce soit un article sur la renaissance de La Havane, une analyse particulière sur l’économie, une bonne adresse ou une recette de la cuisine traditionnelle. Nous accepteronsde bon gré vos idées concernant les futurs reportages, articles, photos et annonces.Nous sommes par ailleurs ouverts aux relations de collaboration ou decourtoisie. Nous aspirons à ce que cette revue se caractérise par la qualité deses articles et photos. Visitez notre site web où vous trouverez desinformations supplémentaires ou contactez-moi à l’adresse suivante : CubaAbsolutely@gmail.com, ou sur le site : www.CubaAbsolutely.com Cuba est différente et en vaut la peine Absoluement. Charlie Thompsom, directeur de Cuba Absolutely  

Sur le même thème