Je vais tuer ce photographe !



Comme photographe, vous courez le risque de perdre la vie soit dans les zones de guerre, soit entre les mains des trafiquants de drogue à Rio de Janeiro, soit dans un accident de voiture pour couvrir une campagne présidentielle. Mais mourir alors que vous photographiez trois belles danseuses de danse contemporaine de Cuba pour la couverture d’une revue ?

« J’ai impérieusement besoin de cet oiseau pour la photo » dis-je à Isabel Bustos, la fameuse directrice de Retazos, troupe de danse d’avant-garde de Cuba.

Retazos a monté une pièce où les danseurs ont une cage dans la main. Et j’ai aimé cet élément. Mais lorsque nous nous sommes réunis pour la séance finale la cage n’était pas là. J’ai insisté et réclamé : « Où est l’oiseau ? J’ai absolument besoin de l’oiseau ! Mais il doit être jaune ! Attend, rouge peut-être ! Ou bleu ? Isabel me regardait sans rien dire et j’ai pu apprécier qu’elle ressemblait à la reine d’Angleterre : cela ne lui plaisait pas.

Une heure plus tard, elle était de retour avec l’oiseau, mais comme j’étais en train de photographier les danseuses je ne lui ai pas prêté attention.

Une autre heure s’est écoulée et je n’avais pas encore photographié l’oiseau. Isabel s’approche de moi et me susurre à l’oreille : « Si l’oiseau n’apparaît pas sur cette photo, je te tue ».    

Sven Creutzmann

J>ournaliste-photographe allemand, le seul qui soit aujourd'hui accrédité de façon permanente sur le territoire cubain. Il a travaillé 7 ans pour Reuters et travaille aujourd'hui pour diverses publications internationales, dont Stern, Spiegel, Géo ou le New York Times. Il est également l'auteur d'un livre sur Cuba, abordant divers aspects de la vie cubaine, recueillant quelques archives sur Fidel Castro et réunissant un nombre considérable d'informations sur tous les endroits touristiques de Cuba. Il est également à l'origine du site: www. creutzmann.com