La Bibliothèque nationale de Cuba



La Bibliothèque nationale de Cuba a récemment reçu une importante collection phonographique de la part de la France, dans le cadre des relations bilatérales et des intérêts culturels entre les deux pays.

Par Luna Valdés

Sur l'avenue Boyeros, très près de la place de la Révolution, un imposant bâtiment attire l’attention des passants. Il s’agit de la Bibliothèque nationale de Cuba.

De style architectural monumental moderne de la première moitié du XXe siècle, sa façade séduit par sa hauteur, sa sobriété et son élégance, et il suffit de s'aventurer à l'intérieur pour tomber sous le charme de l’histoire, qui invite à fureter, à chercher, à connaître...

La Bibliothèque nationale de Cuba, qui porte le nom de José Martí, est dépositaire du patrimoine documentaire, bibliographique, artistique et sonore du pays. Elle possède aussi une collection représentative de la culture universelle et elle se charge de gérer le système national des bibliothèques publiques cubaines.

 Livres sans toit

C’est à la fin du XVIIIe siècle que surgit l'idée de disposer d'une institution nationale chargée de rassembler les livres et les collections publiés aussi bien dans le pays qu'à l'étranger.

Les principales personnalités du monde intellectuel et scientifique de Cuba possédaient des bibliothèques privées avec les publications des maisons d’édition les plus importantes de l’époque. Elles furent nombreuses à en céder une partie à ce qui devint par la suite la première bibliothèque nationale cubaine.

La Bibliothèque nationale de Cuba fut créée le 18 octobre 1901. Cependant, vu le peu d'intérêt que lui accordaient les gouvernements de l’époque, la désignation d’un endroit pour y établir son siège tarda à venir.

Par conséquent, les textes réunis furent longtemps ballottés d’un endroit à l’autre dans les pires conditions de manutention.

Un bâtiment aux airs de grandeur

Le bâtiment actuel fut inauguré le 21 février 1958. Evelio Govantes et Félix Cabarrocasen furent les architectes.

L’entrée principale s'ouvre sur un grand portique de granit rouge et de travertin. La porte, en aluminium anodisé et en carreaux de couleurs, fut commandée à la galerie Labouret de Paris. Cette galerie parisienne fut aussi chargée du vitrail qui représente la tête de Minerve entourée des signes du zodiaque, et qui surmonte le nom de José Marti, gravé en argent.

Le vestibule, coiffé d’une coupole de douze mètres de diamètre et d’une lanterne, fut également confié à la compagnie française.

La façade, revêtue de pierres de Jaimanitas alors que les murs intérieurs sont en briques, est en quelque sorte un éventail de marbres cubains de différentes couleurs, également utilisés pour recouvrir les sols et les escaliers. Sur les marbres rouges ont été gravés les noms de personnalités de l’histoire et de la culture américaines, et sur les colonnes, ceux d’importantes personnalités de l’histoire et de la culture cubaines.

La lumière et l’air naturel pénètrent dans les salles de lecture à travers de grandes fenêtres. La décoration intérieure de style Art déco, avec des formes géométriques au sol et sur les murs, est en harmonie avec l'espace.

Le bâtiment compte dix-sept étages distribués de façon à ce que les collections de livres, de revues et de journaux qui font partie du patrimoine se trouvent aux étages supérieurs, alors que les premiers étages sont réservés au public en général.

De tout, pourtous

Actuellement, la bibliothèque est organisée comme suit : Collections générales qui regroupent les documents des XXe et XXIe siècles, Références et Fonds des Nations unies ; Collections spéciales où l’on trouve la collection relative à José Martí, la collection cubaine, les livres rares et précieux, les gravures cubaines et étrangères, la musique, les manuscrits, tout ce qui est en rapport avec l’ethnologie et le folklore, et une cartothèque, entre autres.

 Toutes ces collections sont réparties dans différentes salles, comme la salle d’art Wifredo Lam, la salle d’ethnologie et de folklore Fernando Ortiz, la salle russe Alexandre Pouchkine, la salle de musique Léon Muguercia, et la médiathèque.

La bibliothèque est ouverte au public du lundi au samedi, avec des horaires spéciaux pour les visites guidées.

Grâce aux excellentes relations de coopération entre le directeur de la bibliothèque cubaine et les autorités françaises, le gouvernement français a légué à cette institution culturelle une importante collection phonographique qui fait partie du patrimoine musical cubain.