Le parc La Güira, une histoire à relater



Le centre récréatif La Güira, dans la province de Pinar del Rio, propose de nombreuses possibilités au visiteur.

 Il existe deux sortes d’endroits : d'une part, ceux qui recèlent une histoire de mystère, d’amour ou de tragédie qui éveille l'intérêt des plus incrédules, et, d'autre part, ceux qui apparemment ne cachent pas de grandes légendes mais qui possèdent une magie spirituelle, une beauté naturelle ou architecturale, qui leur valent aussi de nombreux admirateurs. Leurs paysages, leurs installations constituent en quelque sorte leur propre histoire.

C’est précisément dans cette dernière catégorie que s'inscrit le parc La Güira, situé dans un environnement paradisiaque : San Diego de los Baños, dans la province de Pinar del Río, dans l’ouest du pays.

Ce parc naturel, situé à moins de 80 kilomètres de la capitale cubaine, offre un des panoramas les plus majestueux de la Sierra de los Organos.

Dans l’île, peu de parages attirent autant de personnes aux goûts différents que ce site paradisiaque et exotique.

La Güira n’est pas un château médiéval, une demeure-musée de la culture japonaise ni un ensemble sculptural gréco-romain. Ce n’est pas non plus un lac ni un centre récréatif avec un hôtel et trois restaurants. Ce parc n'est pas non plus un jardin avec plus de cent espèces de plantes, ni une somme de vastes jardins. Ce n’est rien de tout cela et c'est tout à la fois.

Hacienda Cortina

Le parc La Güira n’a pas toujours porté ce nom. Juste à l’entrée, on peut lire sur le portique en pierre Antigua Hacienda Cortina (ancienne Hacienda Cortina). En effet, cette propriété appartenait à José Manuel Cortina, avocat renommé et diplomate.

Construite dans les premières décennies du siècle dernier, elle combine différents styles architecturaux et décoratifs, allant du médiéval au grec en passant par le roman et l’asiatique.

Une des images les plus évocatrices aux yeux des visiteurs et de la caméra est l’immense portique d’aspect médiéval, construit avec des pierres du lieu. De grandes tours encadrent l’imposant portail qui accueille les visiteurs.

Une cloche annonce l’entrée dans un espace unique, tout un ensemble de parcs récréatifs et de luxueux jardins éclairés par des réverbères en bronze. De nombreuses statues en marbre de Carrare longent les allées.

Par ailleurs, les caractéristiques du paysage et le relief montagneux de la zone font de cet endroit un espace idéal pour la promenade et l’observation de la faune et de la flore. La présence de dizaines d’espèces d’oiseaux attire des spécialistes qui viennent y réaliser des études ornithologiques.

La Güira, c'est encore plus. Un lac artificiel alimenté par les eaux médicinales de la rivière San Diego fait la joie des pêcheurs et des amateurs de canotage. Sur le rivage, de charmantes gloriettes et tonnelles, des embarcadères aménagés au plus pur style classique, invitent à rêver, à se reposer, à observer… Des ponts en arc unissent les deux rives.

Des pavillons à l'aspect différent les uns des autres invitent à entrer et à voir des collections assez surprenantes, comme celle de la maison rouge qui réunit des pièces décoratives de la première moitié du XXe siècle. Un autre pavillon abrite des tapis mandchous, des coussins en soie ou d'autres objets étranges datant de l’époque de Gengis Khan.

La Güira après sa restauration

La Hacienda Cortina, connue aujourd’hui sous le nom de parc La Güira, tomba dans l’oubli durant des dizaines d'années et fut complètement abandonnée à son sort. Maintenant, la situation est bien différente.

Au cours du dernier lustre, le parc a été entièrement restauré et son patrimoine préservé. Il présente aujourd’hui un aspect entièrement nouveau qui met en valeur ses différents styles et sa beauté naturelle, ainsi que son intérêt historique.

Des salles de jeux, des spectacles variés présentés dans un amphithéâtre rénové, un petit zoo, une piscine naturelle et trois artificielles sont autant de possibilités récréatives mises à la disposition des visiteurs.

Le parc dispose du service de restauration le plus ample de la province de Pinar del Río avec plusieurs cafétérias et restaurants pouvant accueillir plus de quatre cents personnes. Il est possible aussi d’y loger dans de confortables bungalows nichés entre les allées et les vergers.

Ce site, véritable patrimoine d’une énorme valeur naturelle et historique, invite les visiteurs à découvrir ses nombreux mystères.

Le parc La Güira ne recèle pas de légendes magiques ou dramatiques, il raconte tout simplement son histoire à travers ses jardins, ses installations, et surtout à travers l’histoire que chaque visiteur souhaite lui attribuer.

Traduction : Alicia Beneito