Les 12 meilleurs restaurants de La Havane

2012-06-07 17:10:19
Les 12 meilleurs restaurants de La Havane

El Templete

Avenida del Puerto esquina a Narciso López, La Habana Vieja. Tél. 866 8807

El Templete est le joyau de la cuisine de la Vieille-Havane. Son chef basque, Arkaitz Etxarte, mélange avec simplicité et sophistication les ingrédients traditionnels remplissant ainsi de joie les cœurs des gourmets de La Havane qui se rendent à El Templete pour déguster le canard à la mangue et le chateaubriand savoureusement garnis. La carte des vins est limitée mais sélecte. Les desserts sont aussi magnifiques. Personne ne doit quitter La Havane sans avoir dégusté le Bohio au chocolat garni de truffes et de fraises. Notre conseil : choisissez une table à l’intérieur, autrement vous serez enveloppé par le monoxyde de carbone que dégagent les camions qui passent, mais assurez-vous qu’elle soit près d’une fenêtre pour contempler le va-et-vient de la lanchita de Regla qui sillonne la baie de La Havane.

El Tocororo

Calle 18, esquina 3ra, Miramar (204 2209/4530/ 2998)

El Tocororo, inauguré par Tomás Erasmo, a été l’un des premiers restaurants de catégorie de La Havane. Il est encore une excellente option si vous avez suffisamment de temps pour un déjeuner rituel à l’intérieur d’un jardin tropical, animé en journée par un pianiste et en soirée par un ensemble de jazz. Spécialités de la maison : le steak et la langouste. El Tocororo abrite d’ailleurs le seul restaurant japonais de La Havane – situé à gauche du restaurant principal – où vous pourrez déguster des plats typiques dont sushi, sashimi et tempura, et un nouveau bar de tapas avec musique live ouvert jusqu’à 2 heures du matin.

La Guarida

Concordia No 418 e/ Gervasio y Escobar, Centro Habana. Tél. 866 9047

La Guarida est devenue une institution pour tous ceux qui se rendent à La Havane. Visité par tous, depuis Calvin Klein jusqu’à la reine Sophia. L’emplacement est merveilleux : on monte par un escalier de marbre délabré, on traverse une ancienne salle de bal, orné aujourd’hui de séchoirs à linge et on arrive au restaurant, feutré et accueillant, généralement plein d’activité. Les plats sont parfaitement élaborés, ainsi que le menu n’a enregistré de changements des années durant.

Habana Libre, Le Sierra Maestra (dernier étage)

23 y L, Vedado, La Havane

Ce restaurant, qui offre une vue imprenable sur La Havane vaut bien le détour. Manger ici équivaut à une excellente expérience gastronomique : service attentionné et cuisine internationale haut de gamme grâce à son chef français. L’emplacement semble parfois d’une ambiance mystérieuse, d’où notre conseil : essayez de vous y rendre ni trop tôt ni trop tard, autrement vous vous sentirez seul dans le vaste salon.

La cocina de Lilliam

Calle 48 No. 1311 e/ 13 y 15, Miramar. Tél. 209 6514

Cela vaut vraiment la peine de faire le long parcours en taxi pour vous rendre en périphérie de la ville : les plats de la cuisine cubaine et internationale servis par Lilliam et son équipe sont généreux, ceci dans un jardin joliment arrangé, ingénieusement éclairé, entouré de fontaines, de statues et de plantes. Manger sous ces arbres fleuris peut s’avérer inconfortable lorsque les graines et les insectes se noient dans votre soupe mais les clients habituels considèrent qu’ils font partie des assaisonnements.

El Bambú (jardin japonais)

Jardín Botánico Nacional, Carretera a Expocuba, Arroyo Naranjo. Tél. 54 7278, du mercredi au dimanche de 13 à 15 heures

Fabuleux restaurant végétarien en plein air situé aux alentours du jardin japonais du Jardin botanique national. Tout ce qui est servi est cultivé tout près de là et la combinaison des salades, des plats à base de riz et jus, suivis de desserts délicieux s’avère parfaits pour une invitation à déjeuner le dimanche. Promenez-vous par la suite sur le lac et traversez le pont pour faire une petite sieste dans la maison d’été, montée sur pilotis.

Café del Oriente

Oficios No. 112 esq. Amargura, Plaza de San Francisco, Habana Vieja. Tél. 860 6686

Le Café del Oriente est un peu rococo, mais le service est excellent et la plupart des plats sont bien élaborés. Le menu de la cafétéria, installée au rez-de-chaussée, est différent de celui du restaurant du premier étage. On sert indifféremment dans l’un ou l’autre des espaces, sans distinction de carte, sur demande. En général, l’accent mis sur les fruits qui accompagnent les plats peut s’avérer un peu exagéré. Cependant, le filet mignon fond dans la bouche et la salade César est la meilleure que l’on puisse déguster dans le pays.

A Prado y Neptuno

Paseo de Martí (Prado) esq. Neptuno. Tél. 860 9636

Un restaurant chic spécialisé dans la cuisine italienne, idéal pour dîner après avoir assisté à un spectacle de l’opéra ou du ballet ou après une visite matinale au Musée des beaux-arts, alors que l’envie d’une bière bien fraîche se fait sentir. Roberto Gottardi, l’un des architectes de l’École nationale d’art, s’est chargé de la conception de l’intérieur. Le restaurant se distingue de la plupart des établissements modernes de La Havane. C’est un véritable réconfort pour les yeux et le palais, particulièrement si vous êtes déjà fatigué de manger des haricots noirs. Les élégantes clientes du bar constituent un élément décoratif supplémentaire.

Tien Tan

Bulevar del Barrio Chino No. 17, Centro Habana. Tél. 861 5478

Il est vrai que les options des restaurants du quartier chinois de La Havane en ce qui concerne les ingrédients sont plus limitées que celles d’autres restaurants semblables d’autres capitales.  Cependant, les chefs des petits établissements font des merveilles avec les légumes, le riz, le canard, le porc, les fruits et les cacahuètes. La cuisine du Tien Tan – située au rez-de-chaussée, derrière le restaurant – est un régal pour les yeux : dans le local surchauffé, des rangs serrés de Cubains descendants de Chinois manient les ustensiles comme s’il s’agissait d’armes, alors qu’ils font frire et revenir les ingrédients à une vitesse supersonique. Résultat : de délicieuses variations al dente de plats traditionnels, bien chargés de gingembre et de soja, accompagnés de préférence de Xing Dao froid. 

Piccolo

Avenida 5ta e/ 502 y 504, Guanabo

Site idéal pour déguster un repas après un après-midi de plage. Son jardin potager produit certaines des meilleures tomates de Cuba et son four italien authentique, les meilleures pizzas du pays. À ne pas manquer : la pizza Diable. Le décor a une touche légère de kitsch italien, l’ambiance est décontracté et le service correct.

Meliá Cohíba

Ave. Paseo entre 1ª y 3ª Vedado, La Habana

Le Meliá compte cinq restaurants dans ses salons de marbre. Nous recommandons La Piazza du premier étage, ainsi que le restaurant gourmet El Abanico, récemment inauguré, spécialisé dans la cuisine méditerranéenne avec une influence asiatique. Dans tous les deux, le service est excellent et l’ambiance, même si elle n’est pas très cubaine, est agréable et agrémentée, en fond, d’un doux murmure.

El Aljibe

Avenida 7ma e/ 24 y 26, Miramar

El Aljibe, l’un des restaurants les plus fréquentés de La Havane, offre des services de traiteur pour les diplomates et les hommes d’affaires, ainsi que pour des groupes importants de touristes. Le flux continuel de clients est dû à sa constance dans l’élaboration d’une cuisine créole traditionnelle : riz blanc, haricots noirs et  poulet à volonté. Décoré de palmiers et de bambous, sa conception en plein air s’avère particulièrement attirante en journée. 

Cuba Absolutely

C’est avec un grand plaisir que nous soumettons à votre considération les éditions de Cuba Absolutely, une revue culturelle, un vade-mecum économique et d’affaires, un guide touristique. Tout sur Cuba, Cuba absolument. Informer, attirer, divertir sur la base de la richesse du contenu, tel est notre objectif. Nombreuses sont les hyperboles et les opinions sur Cuba. La subtilité est l’une des premières victimes de la rancune existant entre le gouvernement de Cuba et les exilés cubains de Miami : elle est soit jetée par dessus bord, soit perdue dans la traduction. La réalité ? Cuba n’est ni le paradis tropical socialiste vanté par ses admirateurs ni la dictature tyrannique critiquée par ses détracteurs. Nous avons la chance de pouvoir écrire sur Cuba, un site riche en histoires fascinantes où la crainte d’épuiser les sujets ne nous hantera jamais. Nous n’avons pas la moindre intention d’offenser d’autres petits pays, mais Cuba a de l’esprit. C’est une île qui a fait valoir sa propre manière de faire les choses pendant plus de quatre décennies. Le monde peut devenir routinier mais Cuba restera personnelle et unique. Cuba Absolutely est divisée en sections. Nous espérons que cet agencement vous aidera à trouver ce que vous cherchez, que ce soit un article sur la renaissance de La Havane, une analyse particulière sur l’économie, une bonne adresse ou une recette de la cuisine traditionnelle. Nous accepteronsde bon gré vos idées concernant les futurs reportages, articles, photos et annonces.Nous sommes par ailleurs ouverts aux relations de collaboration ou decourtoisie. Nous aspirons à ce que cette revue se caractérise par la qualité deses articles et photos. Visitez notre site web où vous trouverez desinformations supplémentaires ou contactez-moi à l’adresse suivante : CubaAbsolutely@gmail.com, ou sur le site : www.CubaAbsolutely.com Cuba est différente et en vaut la peine Absoluement. Charlie Thompsom, directeur de Cuba Absolutely  

Sur le même thème