Les Romerías de Mayo

2017-05-15 16:03:12
Sofía D. Iglesias
Les Romerías de Mayo

Par Sofía D. Iglesias

Les Romerías de Mayo ont lieu chaque année dans la province d’Holguín où se marient de manière harmonieuse, toutes les formes d'expression artistique.

Selon Alexis Triana, président d'honneur de ce rendez-vous culturel, le plus important des événements organisés par l'Association Hermanos Saíz (avant-garde des jeunes artistes cubains), il ne s'agit pas simplement d'une fête populaire ou d'un festival de jeunes artistes, c'est bien plus encore.

Pour Triana, comme pour d'autres personnes qui organisent les innombrables spectacles et activités culturelles de cette fête, ou comme d’autres qui y participent ou y assistent, il faudrait commencer par considérer les Romerías comme le Festival mondial des jeunes artistes, car cet événement est unique au monde.

On ne dort pas aux Romerías, on ne s'y repose pas. Les jours s'écoulent naturellement, au rythme de la danse, de la musique, des lectures, du théâtre...

Plus de deux-cent personnes de 24 pays participent à cette 24e édition. Elles prennent également part, pour la plupart d'entre elles, aux activités de la Foire Internationale de Tourisme qui se tient également à Holguín en ce moment.

Les premières journées des Romerías de Mayo sont consacrées aux traditions. Aussi, c'est dans cet axe de travail visant à préserver l'histoire que s'inscrit le congrès Memoria Nuestra (Notre Mémoire).

Au programme dans le domaine des arts du spectacle: le 13e Événement International de Danse en Paysages Publics et le 16e Festival International de Théâtre de rue. Ce festival rendra hommage à la créatrice des Romerías, Fátima Paterson, Prix National de Théâtre en 2017. Parmi les principales troupes de théâtre représentées, on trouve TECMA, Ojos et le Trío humorístico ETC.

Les arts visuels ne seront pas en reste avec la présence d'Alexis Leyva, Kcho, qui présentera une collection d'originaux de Wilfredo Lam, venue d'Europe.

Les interventions urbaines et les performances qui caractérisent habituellement cet événement seront également de la partie dans les rues et les espaces publics.

Comme chaque année, l'un des parcs de la ville accueille la Fiesta de los abrazos (La fête des accolades). Cette initiative a été lancée par un étudiant chilien à Cuba et se sont surtout des étudiants qui s'y donnent rendez-vous.

D'autres événements sont également au programme comme Las Bloguerías de Mayo, qui rassemble les blogueurs du pays, ou le rendez-vous des poètes La isla en verso (l'île en vers), avec plus de cents hommes et femmes de lettres venus de plusieurs pays du monde.

En ce qui concerne la musique, les Romerías proposent un programme varié avec des artistes cubains et étrangers. De Cuba: Raúl Paz, Tony Ávila, Eduardo Sosa, le groupe Síntesis, Alexander Abreu, Gerardo Alfonso et Polito Ibáñez. Encore une fois, la musique électronique sera représentée par le projet Electrozona. Pour le rock, un concert du groupe Zeus est à l'affiche. Pour ce qui est des musiciens étrangers, il faut souligner la présence du groupe Les Respectables, du Canada, et de Kumbia Queers, d'Argentine.

L'invitation est lancée pour une visite l'année prochaine à Holguin au mois de mai, pendant les Romerías, qui accueillent l'art dans toute sa diversité.

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Sur le même thème