Mois de la culture française à Cuba



Par Sofía D. Iglesias

Comme chaque année à cette saison, les vents venus de France soufflent avec davantage de force sur Cuba. En effet, avril y est synonyme d’organisation du « Mois de la culture française », une initiative de l’ambassade de France et de l’Alliance française de Cuba.

La variété du programme — l’art s’y décline sous différentes expressions — a de quoi susciter l’intérêt d’un public fidèle, toujours friand de nouveautés en matière de films, de musiques et d’arts visuels venus de l’Hexagone.

Cubaines et Cubains, visiteurs du monde entier de passage à Cuba et surtout voyageurs français en vacances dans les Caraïbes ne seront pas déçus.

ARTS PLASTIQUES

Cette édition du mois de la culture française à Cuba fait la part belle aux arts plastiques, avec des expositions des plus variées, toutes d’une grande portée. C’est l’exposition VARDA/CUBA (du 29 avril au 10 juillet) qui ouvrira le bal en saluant le 40e anniversaire du Centre Pompidou et les vingt bougies du Festival du film français de Cuba. Pour la première fois à Cuba, le public pourra découvrir ces photos réalisées par Agnès Varda, des œuvres qui ont récemment été acquises par le Centre Pompidou (120 clichés). VARDA/CUBA est le premier résultat d’un travail de collaboration mené par le musée parisien et le Musée national des beaux-arts de La Havane.

De son côté, la galerie du siège de Prado de l’Alliance française de La Havane accueillera l’exposition Marc Riboud, Rétrospective. Il s’agit d’un retour sur la vie artistique du photographe en 39 photographies.

De son côté, la Maison Victor-Hugo sera le siège d’ON/OFF-Festival vidéo en La Habana, qui se déroulera du 30 mai au 3 juin. Le public pourra découvrir une sélection de vidéos artistiques appartenant à la collection de la Maison européenne de la photographie et assister à des projections, des conférences et des débats sur l’art de la vidéo et les convergences entre Cuba et la France en tant que contextes de création.

Il faut également signaler l’organisation d’un Atelier-exposition d’architecture et dessin par l’équipe qui a représenté la France l’année dernière à la Biennale d’architecture de Venise.

Il s’agit de réaliser un atelier sur les nouveaux projets architecturaux liés à des lieux banals, familiers, qui passent généralement inaperçus mais qui sont le théâtre de transformations sociales. Cet atelier se tiendra dans l’un des laboratoires de la Fábrica de Arte Cubano.

Le mois de la culture française sera par ailleurs le prétexte à une visite guidée axée sur l’art français au Musée national des arts décoratifs de La Havane. Les éventails français de la collection personnelle de la célèbre poétesse cubaine Dulce María Loynaz seront à l’honneur.

CINÉMA

Le Festival du cinéma français commence le 27 avril et revient pour sa 20e édition avec ses affiches de films, ses longues queues à l’entrée des cinémas, ses spectateurs qui sortent des salles avec des émotions à fleur de peau…

Cet événement organisé en collaboration avec Cinémania, l’Alliance française et l’Institut cubain des arts et de l’industrie cinématographiques, bénéficie du soutien de l’Institut français, d’Unifrance, du CNC et de partenaires privés.

Ce festival talonne de près celui du nouveau cinéma latino-américain en termes de nombre d’entrées. Le public répond présent en raison de la variété des films diffusés (longs métrages, courts métrages, films d’animation) mais aussi pour voir les actrices, les acteurs, les réalisateurs…

ARTS DU SPECTACLE

Dans le domaine des arts du spectacle, il faut souligner la 2e édition de Focus Danza, du 23 au 28 mai. Ce rendez-vous sera l’occasion de présenter ce qui se fait en ce moment en matière de chorégraphie en France, dans les Caraïbes et à Cuba. C’est dans ce cadre que se déroulera la sixième édition de l’atelier Danza en Construcción, où étudiants des écoles de danse et critiques se pencheront sur la recherche et l’écriture chorégraphiques.

Des concerts et d’autres activités sont également au programme à La Havane et dans d’autres régions du pays.