Pouvoir d'achat en hausse à Cuba

Breve bilan économique de Cuba, premiers cinq ans du milenium 2000


Ph


Balance des paiements 2000-2005 (en millions de dollars US)

 

Paiements au titre de l’importation de biens et du paiement net du compte de capital, 2005

Total : 8 milliards en dollars US)

Carburant        1,3 milliard, 16%

Aliments        1,4 milliard, 17%

Machines et équipement    2,9 milliards, 37%

Matières premières et produits chimiques     630 millions, 9%

Produits de détail    500 millions, 6%

Autres produits        511 millions, 6%

Paiement de la dette et autres dividendes    700 millions, 9%

Les importations de biens et services ont enregistré une croissance de 36% en 2005.

Machines et équipement

Groupes électrogènes, appareils médicaux, autres équipements pour l’infrastructure et autres liés aux transports (voir à droite), biens d’équipement pour les investissements dans les secteurs des mines et des télécommunications.

Accord Petrocaribe

En vertu du contrat conclu avec PDVSA, le prix du baril de pétrole importé par Cuba oscille entre 28 et 32 dollars US, ce qui met à l’abri Cuba de l’augmentation des cours à l’échelle mondiale. De conformité avec l’accord Petrocaribe (souscrit avec 13 pays caribéens), 60% du coût sera versé à l’avance et 40% dans les 25 ans suivants avec un taux d’intérêt de 1%. Les cours élevés du pétrole ont favorisé les travaux de prospection.

Avions, trains et autobus

Achats de Cuba pendant la période 2005-2006 :

Trains : 12 locomotives chinoises (d’un coût dépassant 50 millions de dollars US) et 500 voitures  (fournies par la société iranienne Pars Wagon) pour un montant de 135 millions de dollars US).

Avions : Aviaimport S.A. a commandé cinq avions à la société russe Ilyushin Finance Co. : deux Il-96-300 long courriers, deux Tu-204-100 moyen-courriers et un cargo Tu 204S à un coût de 325 millions de dollars US.

Autobus : Début 2006, Cuba a reçu 800 autobus Astro de la société Zhengzhou Yutong Bus Co. Ltd., le plus gros producteur chinois de ce moyen de transport. Des pourparlers ont été entamés en vue de l’achat de jusqu’à 6 000 bus. Le projet final prévoit le renouvellement de 40 000 autobus.

Balance des paiements et réserves en devises

Les données concernant la balance des paiements et les réserves en devises ont été rares au cours des deux dernières années. Les chiffres publiés par la presse internationale sont pour la plupart des estimations. Selon la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), les réserves en devises ont enregistré une croissance de 507 millions de dollars US en 2005.

Le commerce a augmenté de 27% dans les neuf premiers mois de 2006 alors que l’accroissement des importations a dépassé celui des exportations.

Exportation de biens et services

Les revenus totaux ont augmenté du fait de l’accroissement des revenus au titre de l’exportation de services médicaux dans le cadre de l’ALBA et d’autres accords bilatéraux souscrits avec le Venezuela.

Revenus au titre de l’exportation de biens et services et des invisibles, 2005

Total : 8,3 milliards de dollars US (en dollars US)

Nickel            1,078 milliard, 13%

Sucre            280 millions, 3%

Tabac            260 millions, 3%

Agriculture et pêche    190 millions, 2%

Autres            340 millions, 4%

Tourisme        2,612 milliards, 32%

Services médicaux    2,285 milliards, 28%

Télécommunications    250 millions, 3%

Tourisme (2005-2006)

En 2005, le nombre de touristes s’est élevé à 2,3 millions, soit une croissance de 12%, contre 7,5% en 2004, alors que les revenus ont progressé de 15%, passant à 2,7 milliards (grâce en

partie à la réévaluation du CUC). Cette augmentation obéit en quelque sorte au déplacement de touristes provoqué par le tsunami qui a ravagé l’Asie et par la destruction de Cancun.

Certains signes font penser que la croissance se poursuit en 2006 ; or, il est peu probable que l’on puisse atteindre le chiffre prévu, à savoir 2,5 millions de touristes, et ce en raison des interruptions des arrivées durant la tenue du Sommet des Non Alignés et de la diminution du nombre de Vénézuéliens qui se rendent à Cuba pour recevoir un traitement médical.

Nickel et cobalt (2005-2006)

Selon les estimations, les revenus au titre de l’exportation de nickel et de cobalt se sont montés en 2005 à 1,13 milliard de dollars US, montant similaire à celui enregistré en 2004 (1,022 milliard de dollars), et plus élevé qu’en 2003 (633 millions) ou 2002 (426 millions). La production a augmenté de 6% (77 000 tonnes).

En 2006, les cours internationaux du nickel ont atteint le chiffre record de 35 000 dollars US la tonne, soit une progression de plus de 100% par rapport à 2005. À ce rythme, les revenus pourraient se monter à 2 milliards de dollars même si Sherritt signalait une légère diminution de la production au cours du troisième trimestre.

Sucre (2005-2006)

Même si la production n’a été que de l’ordre de 1,2 million de tonnes, les cours internationaux du sucre ont permis de faire des revenus pour quelque 280 millions de dollars US. Compte tenu de l’attention accordée au secteur et des conditions climatiques favorables pendant l’été 2006, on prévoit que la production pendant la campagne 2006 2007 se montera à 1,5 million de tonnes.

Services médicaux et biotechnologie (2005 2006)

Selon les informations fournies, les revenus en 2005 ont été de l’ordre de 300 millions de dollars US grâce aux différents accords conclus dans les domaines biotechnologique et pharmaceutique.

En 2005, les revenus au titre de la prestation de services médicaux se sont montés à quelque 2 milliards de dollars US. Cela comprend les revenus rapportés par le tourisme de santé, subventionné en partie par le gouvernement du Venezuela et par les salaires des personnels de

la santé à l’étranger, notamment au Venezuela où 13 000 spécialistes prêtent leur concours.

L’opération Milagro, axée sur la chirurgie ophtalmologique, figure parmi les programmes de santé les plus importants. Plus de 172 000 patients de 13 pays (100 000 provenant du Venezuela) ont reçu les traitements prévus.

En 2006, le nombre de patients traités à Cuba a connu une diminution. Cela obéit au fait qu’un plus grand nombre de patients sont traités au  Venezuela. On prévoit qu’en 2006 2007, ce pays accueillera 30 000 professionnels cubains de la médecine. De même, environ 700 médecins offrent leurs services en Bolivie.