Renaissance de l’Hôtel Saratoga

2012-06-07 17:10:25
Silvia Gómez
Renaissance de l’Hôtel Saratoga

La plus ancienne nouvelle que l’on a sur l’élégant hôtel Saratoga de nos jours remonte à 1879, date à laquelle le riche propriétaire Gregorio Palacios signe un contrat avec les ingénieurs José Fermín de Musquiz et Adolfo Suarí, pour un montant de 98 000 pesos or - somme respectable à l’époque - pour la construction d’un immeuble de trois étages.

Le rez-de-chaussée serait destiné aux entrepôts pour le tabac et divers fonds de commerce ; le premier étage, aux logements, et le troisième à un hôtel ou pension de famille.Occupant une partie des terrains de l’ancienne muraille qui entourait et protégeait la zone la plus ancienne de la ville, l’hôtel Saratoga, plus d’un siècle après son inauguration, garde la magnificence d’autrefois. Cependant, la période intermédiaire n’a pas été du tout facile. En 1881, le propriétaire se plaignait des retards dans l’achèvement des travaux et les ingénieurs réclamaient l’addition d’ouvrages non prévus dans le contrat initial. En 1888, les parties n’étaient pas encore parvenues à un accord et l’immeuble, pratiquement achevé, commençait à se détériorer sans avoir été inauguré. On disait même que « des gens de mauvaise réputation ou faignants et mal habillés » y passaient la nuit.

Le Saratoga a été restauré et inauguré quelques années plus tard sous le nom d’hôtel Alcázar, réputé pour sa monumentalité et sa sobriété néoclassique, devenant en très peu de temps l’un des plus importants de Cuba. À sa situation privilégiée, à l’entrée de la zone « nouvelle » de la ville mais tout près du port, des banques et des commerces de la Vieille-Havane, venait s’ajouter sa prestigieuse cuisine et, notamment, ses espaces en plein air ou se produisaient les orchestres les plus renommés de l’époque, dont l’ensemble féminin Anacaona.

Avec l’expansion de la ville vers l’ouest et la construction de modernes hôtels dans le quartier du Vedado, l’hôtel Alcázar perdit de plus en plus sa notoriété. Vers les années 1960, il s’était transformé en un immeuble de rapport surpeuplé, d’où la détérioration progressive de l’édification qui due être évacuée.

Suite à un complexe processus de construction, entrepris par l’Office de l’historien de la ville, le Saratoga, société d’économie mixte gérée par Habaguanex, a été inauguré en novembre 2005. L’immeuble garde sa façade originale à laquelle un nouveau bâtiment de cinq étages a été ajouté.

Le Saratoga a vécu des moments difficiles mais il vient de renaître avec la grâce et le charme de la conception originale devenant ainsi l’un des multiples bijoux de La Havane.

Cuba Absolutely

C’est avec un grand plaisir que nous soumettons à votre considération les éditions de Cuba Absolutely, une revue culturelle, un vade-mecum économique et d’affaires, un guide touristique. Tout sur Cuba, Cuba absolument. Informer, attirer, divertir sur la base de la richesse du contenu, tel est l'objectif.

Nombreuses sont les hyperboles et les opinions sur Cuba. La subtilité est l’une des premières victimes de la rancune existant entre le gouvernement de Cuba et les exilés cubains de Miami : elle est soit jetée par dessus bord, soit perdue dans la traduction. La réalité ? Cuba n’est ni le paradis tropical socialiste vanté par ses admirateurs ni la dictature tyrannique critiquée par ses détracteurs. Nous avons la chance de pouvoir écrire sur Cuba, un site riche en histoires fascinantes où la crainte d’épuiser les sujets ne nous hantera jamais. Nous n’avons pas la moindre intention d’offenser d’autres petits pays, mais Cuba a de l’esprit.

C’est une île qui a fait valoir sa propre manière de faire les choses pendant plus de quatre décennies. Le monde peut devenir routinier mais Cuba restera personnelle et unique. Cuba Absolutely est divisée en sections.

www.CubaAbsolutely.com

Sur le même thème