Tourisme à vélo



Découvrir les recoins les plus incroyables de l’île sur une bicyclette, est une option de tourisme soutenable, écologique et salutaire.

 

Par Sofía D. Iglesias

Dans la  mesure où davantage de personnes viennent faire du tourisme à Cuba, la modalité du cyclotourisme a elle aussi gagné des adeptes.

Avec l’arrivée de personnes intéressées à parcourir l’île, la conception du tourisme d’aventure, du tourisme écologique, a changé. Autrefois, elle concernait uniquement les randonneurs pédestres qui cherchaient à profiter des sites où l’air est plus pur, où la végétation est plus dense, où les chemins de montagne sont plus tortueux, alors que de nos jours, elle inclut aussi ceux qui veulent découvrir tout cela en pédalant.

Le cyclotourisme s’est fait peu à peu une place sur le territoire national,  notamment dans les villes ou sur les routes. Aujourd'hui, de nombreuses personnes  aspirent à faire du VTT  ou du vélo de montagne. Les mesures ont donc  été prises pour exaucer désormais ce désir.

Avant de pédaler

- Si vous souhaitez faire du cyclotourisme à Cuba, vous devez contacter en premier lieu une agence assurant ce service.

Actuellement, le club de cyclisme Jibaro et Cuba Autrement sont à l’avant-garde dans ce domaine. L'alliance scellée entre les deux  contribue à découvrir de nouveaux espaces, à établir des  circuits inédits et à proposer différentes activités à même de satisfaire toutes les demandes : excursions modérées, familiales, plus audacieuses...

- Après un premier contact auprès de l’agence en question, le touriste doit se renseigner et décider  quelle excursion il veut faire. Comment s’y prendre ? Il doit communiquer directement avec l'agence et établir le parcours souhaité.

Il existe différentes options: un parcours pour contempler  la nature, une aventure pour libérer de l’adrénaline, un itinéraire impliquant  une interaction avec les habitants de l’endroit….

Avant de porter son choix sur l'une des propositions, il faut tenir compte de la condition physique de chacun et savoir si on est réellement disposé à parvenir jusqu'à ces endroits, souvent haut perchés dans la montagne,  ou à pédaler sur des routes non conventionnelles.

Si vous ne savez pas au juste quelles sont vos préférences, l’information des différents sites étant insuffisante, posez-vous les questions suivantes :

Quelles sont mes capacités ?

Où veux-je arriver et jusqu’où puis-je arriver ?

Qu’est-ce que je recherche avec ce voyage ?

Votre correspondant vous proposera différents circuits répondant à vos conditions de voyageur cycliste, pour garantir votre satisfaction.

- Une des préoccupations les plus courantes porte sur la possibilité ou non de louer une bicyclette, s'il faut apporter la sienne ou si celle louée sur place fera l'affaire.

La possibilité de choisir un vélo répondant à vos besoins et à ceux de votre périple est assurée.

Par ailleurs, les professionnels qui se déplacent habituellement avec leurs bicyclettes peuvent retenir cette option. En général, ces clients préfèrent emprunter des routes dénivelées, des itinéraires spécifiques…. et pour leur tranquillité, des guides ou des mécaniciens spécialisés sont prévus pour les accompagner.

- Une fois le parcours établi, il faut tenir compte de l’équipement utile à ne pas oublier : vêtements et chaussures idoines, accessoires tels que gants, lotion solaire, lunettes de soleil, sac à dos pour les bouteilles d’eau.  Le casque et les compléments pour transporter des enfants, qui varient selon  l'itinéraire  choisi, sont assurés sur place, conjointement avec la bicyclette.

Promesses sur roues

En réalité, se rendre dans des endroits en pleine nature dans les montagnes, a toujours été quelque peu difficile,  ces zones étant des points clés sur le plan militaire à Cuba. Cependant, il existe actuellement une action coordonnée entre les agences de tourisme et autres institutions concernées, qui permet de  faire du cyclisme de montagne à Cuba.

Il suffit  d’organiser les excursions et de savoir combien de  personnes y participent, aussi bien à vélo qu’à pied. Certains circuits sont déjà les préférés  des voyageurs, par exemple celui qui a pour point de départ la ville de Remedios, dans la province centrale de Villa Clara, et qui termine à Pinar el Río, dans la région la plus occidentale de l’île.

Ce parcours longe  la côte sud et traverse des zones de forêts et de chaussées. Il offre une diversité de flore et de faune tout à fait surprenante.

Viñales, pour sa part, est en soi le paradis de toutes les modalités de mountain bike.  C’est la zone de référence pour tous les goûts, à savoir ceux qui aiment contempler la nature,  ceux qui veulent établir une interaction avec les habitants de l’endroit, et aussi ceux qui sont les plus risqués.

Grâce au travail conjoint de différents clubs de cyclisme à Cuba, comme Jibaro, nombreux sont les voyageurs qui connaissent maintenant ce genre de tourisme et la possibilité de l'exercer.

Traduction : Alicia Beneito