Un cadeau des Pharaons


Ph


Bien que la dénommée énergie pyramidale soit appliquée à Cuba avec des fins thérapeutiques depuis plusieurs années et avec des résultats concluants, il est certain qu'autour de celle-ci subsistent encore trop de mystères et tant de questions que ses possibilités d'application sont encore limitées dans le domaine de la santé et dans d'autres sphères, telle l'industrielle et la vie quotidienne.

Certains la considèrent comme un phénomène « paranormal », elle n’est donc pas classée parmi les énergies étudiées par la Physique mais, à la fois, on reconnaît qu’il ne s’agit pas non plus d'une manifestation parapsychologique ou imputable à des pouvoirs surnaturels.

Sa découverte est due au français M. Bovis, qui a visité la pyramide de Kheops en 1930, en Egypte, et il a constaté que des divers animaux qui étaient morts à l’intérieur se trouvaient en bon état de conservation.

Impressionné par ce fait, le français a décidé de réaliser plusieurs expériences qui lui permettraient d'étudier ce phénomène. Pour cela il a construit plusieurs répliques de la célèbre pyramide et il a placé un morceau de viande à l’intérieur, qui ne s’est pas décomposé durant plusieurs jours. Il a donc conclu que la forme pyramidale, orientée d'une certaine direction, est l'origine d'un champ énergétique qui a la propriété de conserver les substances organiques.

Dès lors, la découverte de Bovis a fait l'objet d’un bon nombre d'études et elle a généré d’abondantes théories, allant depuis l'interprétation du phénomène comme un fait pratiquement surnaturel, jusqu'à la plus rationnelle et scientifique des explications. Pour quelques spécialistes des pyramides le curieux phénomène est dû au fait que dans cette forme géométrique se produit une concentration et une circulation d'énergie qui commence dans chacun des cinq sommets et confluent vers le secteur central, où les molécules absorbent les vibrations au moyen de la résonance. En augmentant l'énergie, les molécules commencent à se développer et leur circulation augmente jusqu'à saturer la structure.

D’autres critères – peut-être moins autorisés – affirment que l'énergie cosmique conflue dans la forme pyramidale et, avec son utilisation adéquate, il serait possible d'atténuer le vieillissement naturel des êtres vivants et de prolonger la jeunesse.

Il n'existe pas encore une explication admise par tous sur l'origine et la façon dont fonctionne l'énergie pyramidale, peut-être parce que de nombreux scientifiques se sont montrés réticents à faire des recherches sur ce phénomène, mais il est certain que devant l'accumulation des expériences résultant des études réalisées sur les pyramides, ni même les plus sceptiques ont pu écarter son existence.

Les pyramides à Cuba

À Cuba, on a commencé à parler de l'énergie pyramidale depuis les années 80, mais ce n'est qu’en 1992 que s’effectue une démonstration publique de certaines de ses possibles applications, lors du VIIème Forum de Pièces de Rechange, qui a eu lieu à Matanzas, avec la présentation de l’Affûteur Pyramidal, destiné à conserver le fil des lames de rasoir.

La création du Comité de Gestion de la Société cubaine de l'Énergie Pyramidale date aussi de ce moment. Ce Comité prend part régulièrement aux Forum de Science et de Technique et il a eu à sa charge la réalisation de plusieurs Ateliers Nationaux dans le but de faire connaître et de divulguer les applications vérifiées de cette énergie qui est encore si évasive pour livrer ses mystères.

En 1995, dans la ville de Cárdenas s’est tenu un événement scientifique dédié à montrer les résultats des diverses études sur le thème et l'application pratique de l'énergie pyramidale, spécialement dans le domaine de la santé.

Sa pratique débute comme un traitement alternatif dans la policlinique « Centre de la ville de Camagüey » et, postérieurement, dans la Clinique de Médecine Naturelle et Traditionnelle de l'Institut Supérieur des Sciences Médicales « Carlos J. Finlay », où d’excellents résultats sont obtenus dans divers traitements. Actuellement certains des plus importants services de médecine du pays appliquent l'énergie pyramidale avec des résultats très satisfaisants.

On peut trouver une approche sérieuse de ce thème dans le livre Energía Piramidal Terapéutica ¿Mito o realidad? (Énergie Pyramidale Thérapeutique. Mythe ou réalité ?), du docteur Ulises Sosa, dans lequel il expose sa théorie de l'application dans le domaine de la santé, à partir du rétablissement de la balance énergétique du malade au moyen de la fourniture de l'énergie vitale nécessaire obtenue de l'énergie magnétique concentrée dans le centre de la pyramide.

La liste des applications paraît augmenter et les pyramides sont déjà utilisées efficacement dans le traitement de l'anxiété et de la dépression, l’épuisement extrême, l’hypertension, la sciatique, la migraine, les douleurs articulaires, la cervicite, les céphalées, la scabiose, les herpès simples, les ulcères duodénaux, peptiques et variqueux, la psoriasis, la bursite, l’asthme, la conjonctivite, l’hernie hiatal, la dermatite, l’arthrose, la gastrite, la sacrolombalgie  et l’arthrite.

À Cárdenas, la Technologie Agricole Pyramidale a aussi été appliquée avec succès dans un organoponique  de la ville. L'emploi de cette technologie implique l'utilisation d'eau pyramidale pour l'irrigation et le traitement de semences avec cette énergie. Après avoir appliqué cette technique, ses travailleurs assurent que le pouvoir germinatif des semences a augmenté de plus de 20 pour cent, ainsi que l’accroissement  des rendements et de l’obtention de produits hors saison.

Le Ier Symposium National des Sources Renouvelables d'Énergie (CIES’99), célébré au mois de novembre 1999 à Santiago de Cuba, a aussi abordé les applications de l'Énergie Pyramidale comme une ressource énergétique qui ne requiert pas de grands investissements, qui ne contamine pas l'environnement et qui paraît inépuisable.

Cependant, selon le critère d'Irene Hernández Álvarez, employée de la maison d’édition Editora Abril et fervente défenseuse des bontés de l'énergie pyramidale, à Cuba il existe encore une certaine réticence parmi la population et chez les personnes qui pourraient contribuer à la divulgation de ce phénomène, qui n’a rien à voir avec les rites secrets d'une secte perdue, ni ne contient aucun obscur mystère.

D'autre part, le peu d'information qui existe sur cette affaire a contribué, effectivement, que des personnes sans scrupules ont commencé à spéculer avec la construction des pyramides et leurs possibles pouvoirs « surnaturels ». Tout ceci part de l'ignorance et du rejet naturel qui se produit devant un phénomène dont on ignore l’explication.

L'expérience d'Irene quant à l'utilisation quotidienne de l'Énergie Pyramidale l'a convaincue des nombreux bénéfices que celle-ci pourrait apporter à la société. Aussi bien l'eau qui est consommée chez elle que le vin et le rhum des festivités familiales, sont placés durant un certain temps sous la pyramide et, comme résultat, on n’est pas obligé de faire bouillir l'eau et on peut profiter de boissons de meilleure qualité.

De même, Irene a vérifié que les lames de rasoir durent plus longtemps et que l’indice d’octane de l’essence augmente. Dans sa propre famille et avec des amis proches, Irene a perçu d'autres effets en rapport avec la santé, comme le traitement d'une bursite que les médicaments ne parvenait pas à calmer, l'évolution satisfaisante d'un ulcère variqueux ou la rapide cicatrisation d'une grave brûlure.

Il est facile – assure Irene – de réaliser de simples expériences qui permettent de vérifier l'action de l'énergie pyramidale. Si l’on prend deux aquariums ou deux pots de fleurs avec des semences et que l’on place l’un d’eux sous une pyramide correctement orientée, il est possible d'observer que les poissons qui se trouvent sous la pyramide montrent une activité incroyable, et que les semences germent plus rapidement et la plante croît avec davantage de force.

Ceux qui comme Irene ont expérimenté d'une façon ou d’une autre les effets de l'énergie pyramidale, se somment immédiatement à un croissant et enthousiaste groupe de défenseurs de sa diffusion et de son application. Ceci est l'esprit du Comité de Gestion qui travaille activement avec le but sincère d'étendre son bénéfice à toute la société et d'obtenir finalement la création d'une Société cubaine de l'Énergie Pyramidale.

Vous pouvez aussi avoir une pyramide

La littérature consultée signale que certains matériaux sont plus effectifs que d'autres, bien que l'on puisse utiliser tous ceux que l’on a sa portée, à condition qu’ils ne soient pas ferromagnétiques. Les mesures sont toujours à l'échelle de la grande pyramide de Kheops et la formule que propose le docteur Salinas, selon celle exposée par le scientifique Flanagan, est : Base x 0,951= Bord (ou côté). Donc, si la base est de 30 cm, la formule serait : 30 x 0,951= 28,53 cm.

Si on la construit avec des baguettes de bois, le premier pas serait de couper quatre morceaux ayant la mesure de la base et quatre autres ayant la mesure correspondant aux côtés. Les 4 morceaux de la base formeront un carré parfait, dont les angles sont absolument droits et on colle les morceaux de bois entre eux. Ensuite, on place les quatre côtés de sorte que chacun converge dans un point central, formant ainsi la silhouette de la pyramide et on colle les unions correctement.

Pour utiliser la pyramide on doit orienter un côté de la base perpendiculairement au nord magnétique et la maintenir éloignée de plus de deux mètres des équipements électriques en fonctionnement. La partie la plus effective de la pyramide est la zone où s’unit le tiers du milieu avec l'inférieur dans le centre de la pyramide. Son usage pour des fins thérapeutiques doit être fait sous l'orientation d’un médecin ou d'un spécialiste.