Une île qui tourne autour d'un fromager

2017-10-31 15:54:49
Amada Cecilia
Une île qui tourne autour d'un fromager

Au pied du fromager (ceiba), l'arbre magique de Cuba, les Cubains déposent leurs souhaits les plus inimaginables. La tradition pourra-t-elle les exaucer ?

Si Cuba tournait autour d'un arbre, cet arbre serait un fromager. Planté au milieu des coutumes et des mythes, le fromager se dresse au centre de l'identité cubaine.

On dit que c'est la maison de tous les dieux, mais les esprits agités, que les murs ne peuvent contenir, y trouvent également le repos. Lorsque vous approchez d'un fromager, si vous voyez un ruban rouge attaché, cela signifie que l'arbre a été habité par quelqu'un.

Même la croissance du fromager semble tirée d'une légende, malgré son nom scientifique (Ceiba pentandra). Ses graines mûrissent, sèchent et s'envolent pour aller se déposer selon leur bon vouloir.

Selon la tradition, cet arbre transmet sa force à la personne qu'il abrite. Le fromager éloignerait les éclairs et on peut le comparer en ce sens au baobab africain. Le fromager est inviolable et on affirme qu'il châtie la personne qui le couperait.

De préférence à minuit

La Havane a grandi autour d'un fromager. Plantée sur le site du Templete, c'est à cet endroit qu’eurent lieu la première messe et la première réunion du cabildo (conseil) de la ville de La Havane, en 1519. Depuis la fondation de la ville, chaque 16 novembre à minuit, les croyants tournent trois fois autour de l'arbre actuel et déposent des pièces de monnaie dans l'espoir de voir leurs vœux exaucés.

Selon l'ouvrage Catauro de seres míticos y legendarios en Cuba, le premier fromager qui a remplacé l'arbre d'origine a été planté par le gouverneur Francisco Cajigal de la Vega au milieu du XVIIIe siècle. Plusieurs exemplaires de fromager se sont ensuite succédé sur ces terres humides de la capitale.

La première plantation date de 1754 : un seul des trois fromagers plantés a survécu. Cet arbre fut remplacé en 1827 par trois petits fromagers. Encore une fois, l'un des trois survécut ; il resta en place jusqu'en 1959. Un nouvel exemplaire fut alors planté. Abattu par les termites en mars 2016, il fut remplacé quelques jours plus tard.

Mais Cuba honore de nombreux autres fromagers, comme le fromager du callejón (la ruelle) à Las Tunas, ou celui du Parc de la Fraternité à la Vieille Havane, planté dans la terre des pays américains. Camagüey abrite, selon le chercheur Gerardo E. Chávez Spínola, des exemplaires qui, si l'on tourne douze fois autour à minuit, feraient surgir des güijes, des êtres mythiques...

Traduction : F. Lamarque

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Sur le même thème