Une Polski pour toute la famille

2017-05-15 14:35:38
Sofía D. Iglesias
Une Polski pour toute la famille

Par Sofía D. Iglesias

Les rues de La Havane, qui abritent la faune automobile la plus riche de Cuba, ressemblent, à cet égard, à un zoo. Non parce que les animaux y circulent, mais parce que ces sentiers d’asphalte sont arpentés par des voitures d’une diversité hors norme.

Au sein de ce foisonnement d’espèces, il en est une en voie d’extinction : les « Polaquitos » ou « Polski ».

Difficile d’estimer leur nombre dans les rues de la capitale ; une chose est sûre, cependant, il ne s’agit pas de quelques individus isolés.

Les Polski ont fait une arrivée massive à Cuba dans les années 1980. Elles étaient alors offertes par les entreprises aux travailleurs les plus méritants. Selon les témoignages recueillis, ce seraient surtout des médecins et des gradés de l’armée qui auraient bénéficié de cette mesure. Signalons toutefois qu’en raison de la "période spéciale", de la pénurie de carburants et de l’autorisation récente de la vente de voitures, la plupart de ces véhicules ne sont plus en possession de leurs premiers propriétaires.

Les connaisseurs estiment qu’assis dans une Polski, on dispose environ du même espace que sur un siège d’avion en classe économique. Par ailleurs, avec seulement 24 chevaux (sauf, évidemment, si le moteur a été modifié), ce modèle offre une puissance à peine supérieure à celle d’une tondeuse à gazon.

D’autres, devenus « spécialistes en Polaquitos » au terme de longues heures d’innovation ou de bidouillage (question de point de vue), assurent que ce véhicule présente également des problèmes de moteur. Le compartiment moteur, dont le volume est comparable à celui d’une boîte à outils, aurait tendance à prendre feu. Aussi, certains automobilistes choisissent de rouler le capot ouvert.

Pour résoudre ce problème et bien d’autres encore, il existe fort heureusement des mécaniciens et en particulier des autodidactes, qui sont les meilleurs à Cuba. S’ils s’emploient à maintenir en état de marche les voitures américaines depuis des décennies, ils mettent également leur savoir-faire au service de ces petites autos polonaises. Équipés de suspensions plus efficaces, de moteurs plus puissants, d’installations audio performantes et de nouveaux revêtements de sièges, ces voitures sont littéralement ressuscitées par ces passionnés.

Malgré tout l’intérêt qu'ils suscitent, le temps, l’usure et le manque d’entretien ont fini par venir à bout de certains véhicules datant de la guerre froide…désormais hors service.

Cependant, quelques milliers de Polski roulent encore sur le bitume cubain et permettent à des familles de se déplacer sans dépendre des transports publics ou des taxis collectifs (généralement des voitures américaines des années 1950 appelées almendrones).

Il existe même un Club d'autos Fiat-Polski, créé en 2011 par un groupe d'amateurs et de propriétaires de Polaquitos afin de mettre en place un réseau, d'informer le public et de recueillir des suggestions. Rassemblant les admirateurs de ces automobiles fabriquées en Pologne et dont les dimensions font penser à des jouets, ce club constitue une organisation indépendante, financée par les contributions de ses membres qui sont désormais plus de quatre-vingts dans la capitale.

 

 Traduction : F. Lamarque

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Sur le même thème