Sans le Noir, Cuba ne serait pas Cuba

Sans le Noir, Cuba ne serait pas Cuba

Pourquoi se mettre dans ces choses de Noirs ? Quelle raison ou quel goût avez-vous en cela ? Ne serait-il pas mieux de ne pas l’aborder ?

2013-08-28 22:32:48
Fernando Ortiz
Contes afro-cubains

Contes afro-cubains

Les négriers, quand ils ont amené aux Indes leurs coûteuses pièces d'ébène, n’ont pas pu enlever la sève qui coulait en elles; ils n’ont pu amener les corps de leurs esclaves sans leurs esprits.

2012-10-03 20:15:39
Fernando Ortiz
Lydia Cabrera, 42 ans après

Lydia Cabrera, 42 ans après

Professeur, critique, essayiste, la Docteure Graziella Pogolotti est le témoin de plus d’un demi-siècle de culture cubaine. Le fait inhabituel de qu’elle rencontre Lydia Cabrera, alors que celle-ci était à peine connue en 1958, nous a poussé à approfondir ses souvenirs de l’auteur de Cuentos negros de Cuba.

2012-10-03 20:14:42
La savoureuse aventure de l’ajiaco cubain

La savoureuse aventure de l’ajiaco cubain

De telle sorte que, quand l'homme de la rue affirme sans y penser deux fois que Cuba est un ajiaco, il traduit naturellement ses origines. L’ajiaco est une condition qui a toujours été sienne. Depuis qu’il a l’usage de la raison, ses expériences spirituelles et matérielles ont été celles de l'incorporation des vagues successives d’émigrants, le mélange des parfums et des saveurs, l'assortiment des mots, la combinaison des races, le revoltillo ou la mixture des multiples joies, tristesses et espoirs.

2012-10-03 20:10:26
Ariadna Prats García et Félix Julio Alfonso López
Le «Babujal»

Le «Babujal»

L'esprit malin se présentait aux timides Antillais sous forme de lézard, mais très grand et très gros ; en cet état il s’appelait Babujal, une sorte de lutin qui s’installait dans le corps humain comme les anciens incubes et succubes en Europe.

2012-10-03 20:09:54
Antonio Bachiller y Morales
Cham-Bom-biá, le médecin chinois

Cham-Bom-biá, le médecin chinois

On dit que Cham Bom-biá, le très fameux médecin chinois, a réalisé des guérisons si extraordinaires qu’une phrase pondératrice de l’extrême gravité d'un patient est restée dans notre folklore : « On ne le sauvera pas, ni même le médecin chinois ».

2012-10-03 20:09:21
Emilio Roig de Leuchsenring
Les siguapas

Les siguapas

Dans les articles sur les jigües et le babujal nous avons consigné certaines des croyances des Indigènes sur les êtres surnaturels correspondant à des nains mystérieux et à des lutins d’Europe. Ce n'est pas le seul point de contact quant aux préoccupations que présentent les idées populaires de l’Europe avec celles d’Amérique. Les satyres et les sylphides étaient la même incarnation de la douce sensualité, jusqu'aux féroces coutumes de la bête charmeuse qui, sous l’apparence d’une femme, appelait les hommes pour les enivrer de plaisir et leur sucer le sang. Les histoires fabuleuses sont pleines de ces bêtes cruelles, et toutes avaient leur équivalent dans la siguapa.

2012-10-03 20:08:24
Les expressions de la culture chinoise à Cuba

Les expressions de la culture chinoise à Cuba

La présence d'éléments culturels chinois a commencé à Cuba à partir de l’énorme immigration de 1847, basée sur l'embauche de coolies qui venaient travailler dans les plantations de cannes à sucre. C’étaient des Chinois en condition de pauvreté qui acceptaient un contrat léonin avec lequel ils étaient réduits à l’état d’esclaves durant huit ans ou plus, soumis à des systèmes de travaux forcés et de punitions parfois aussi cruelles que celles appliquées aux Noirs. Cet état d'esclavage a fini définitivement en 1886, quand l'abolition générale a été signée qui a libéré, aussi bien les Noirs arrachés d’Afrique, que les Chinois, les Yucatecos et les Galiciens qui avaient accepté des contrats semblables.

2012-10-03 20:07:37
Maria Teresa Linares Savio
Rituel et symboles de l'initiation dans la société Abakuá

Rituel et symboles de l'initiation dans la société Abakuá

La Société Secrète Abakuá trouve son origine dans les anciens cabildos des esclaves carabalí, précurseurs à Cuba, avec ceux d'autres tribus ou nations africaines, des sociétés de Loisirs et d’Aides Mutuelles qui se multiplieraient plus tard dans cette Île.

2012-10-03 20:06:40
Lydia Cabrera

Articles récents