Casa Pilar: l'endroit idéal pour déguster des plats asturiens à La Havane

2018-08-31 15:28:31
Iria Molina
Casa Pilar: l'endroit idéal pour déguster des plats asturiens à La Havane

Pilar est une espagnole, arrivée à Cuba il y a plus de vingt ans. Toujours, son cigare à la main, elle nous raconte mille et une anecdotes de l’île, de ses habitants, d’histoires de petits coins perdus et des secrets de La Havane.

Son dernier projet est un hôtel boutique de style américain constitué de quatre chambres doubles très accueillantes, avec sa salle de bain et sa terrasse, avec son propre style, sa propre déco.

Qu’est ce qui vous a donné envie de rester à Cuba ?

Pilar : C’est, peut-être, la question que l’on me pose le plus fréquemment. Il n’y a pas une seule raison. En effet, Cuba, et en particulier La Havane, est un endroit merveilleux. Tout le monde a entendu parler de ses paysages et de son climat. De plus, elle possède un charme connu qui vous ensorcelle à première vue. La Havane est une ville, où convergent plusieurs facteurs très importants, de mon point de vue personnel. Le bon exemple est l’architecture. J’en suis une véritable passionnée.

Ensuite, il y a effectivement le climat. La température à Cuba est très agréable, surtout pendant les mois d’hiver. Sa lumière est unique. Finalement, le fait qu’elle soit aussi sûre, où on ne ressent jamais de dangers, donne plus de liberté de voguer dans la rue sans vraiment faire attention à un risque quelconque, une chose à ne pas faire dans d’autres villes ou capitales du monde.

Quelle est la raison, selon vous, pour laquelle les voyageurs choisissent de rester dans votre hôtel ?

Pilar : Tout d’abord, nos clients nous choisissent, principalement, grâce a l’accueille qu’ils reçoivent, le sentiment chaleureux, le service personnalisé.C’est ce sentiment de bien être dans une ambiance familiale que nos clients adorent. Ensuite, nos clients apprécient aussi le point de vue d’une étrangère qui a vécu à Cuba depuis si longtemps. C’est en effet un binôme très intéressant puisqu’ils reçoivent un point de vue du pays très différent.

Quel est le style qui caractérise votre établissement ?














Photo: www.tripadvisor.es
Pilar : Il s’agit d’une maison des années ‘50,de style art déco.qui maintient toute la structure de l’époque, mélangée à divers styles dans la décoration. Nous disposons de beaucoup d’antiquités combinées avec des pièces beaucoup plus modernes. D’un autre côté, nous avons aussi réuni une petite collection d’art. Cuba est très réputée par ses grands artistes de tout âge. Cet ensemble de meubles de plusieurs époques, d’art moderne et éclectique, crée une ambiance de «foyer» qu’un hôtel normalement ne possède pas. De plus, y a plusieurs bibelots et photos qui donnent l’impression d´être chez soi. C’est un espace que j’ai décoré comme j’aurais meublé ma propre maison, afin d’inviter mes amis et mes connaissances. J’aime penser que nous n’accueillons pas des touristes, mais que nous accueillons des voyageurs qui finissent par devenir des amis.

Cuba est un pays qui commence à s’étendre de plus en plus dans le domaine du tourisme. Comment voyez-vous l’avenir du secteur sur l’île, dans les années à venir ?

Pilar : Cuba a la possibilité de pouvoir accéder à un tourisme de haute gamme. Cela est dû à la grande culture qu’offre le pays. Contrairement à d’autres destinations de la zone, Cuba ne possède pas que des belles plages. La Havane est une ville merveilleuse. Il y a, comme j’ai bien dit avant, beaucoup d’art de tous types : musique, peinture, sculpture, théâtre, ballet. L’art est très présent. Il y a, tout de même, de très belles plages.

...

Si on n’a pas eu la chance d’y loger, on peut toujours aller dîner. Leur terrasse est un petit cocon intime parfait pour oublier le monde un instant. Leur délicat menu dégustation est une fusion cubaine-espagnole qui réunit les meilleures saveurs des deux pays.

A propos de votre restaurant. On est curieux, d’où provient ce concept ?

Pilar : Dans les années ‘90, les cubains ont commencé à ouvrir des « paladares ». Il s’agissait, tout simplement, d’une salle à manger, chez une famille ayant reçu une licence permettant la vente de repas fait maison. L’autorisation s’obtenait pour un maximum de 12 personnes car on n’avait pas le droit de créer un grand restaurant. Cela a duré très longtemps. Aujourd’hui, on peut inaugurer un grand restaurant.

J’ai déjà eu, un restaurant à La Havane. J’ai toujours priorisé la qualité. A Cuba, néanmoins, il est difficile de maintenir un certain critère d’excellence. C’est donc pour cela que j’ai récupéré un concept aussi simple et à la fois aussi exclusif.

Quel est l’exemple de plat que l’on peut trouver dans votre restaurant ?

Pilar : Puisque je suis espagnole, il y a une grande tendance à mélanger la cuisine de mes origines avec les ingrédients locaux. Un exemple c’est peut-être notre mélange des traditionnels tostones cubains avec une ensaladilla rusa.

Nous sommes envoutés par votre « tarta de la abuela ». On imagine que vous n’allez pas dévoiler le secret d’une recette de famille. Cependant, pouvez-vous nous donner un conseil qu’on puisse adopter dans la cuisine ?

Pilar : Nous optons toujours pour une cuisine faite maison. La tarta de la abuela a eu un tel succès. C’est le gâteau typique qui plaît aux enfants. Celui que nous préparons lors des fêtes d’anniversaire en Espagne. Nous le préparons tel qu’il est, comme la préparait notre mère et sa mère avant elle.

Cuba Autrement

« Cuba Autrement » est ce qu’on appelle dans le jargon un « réceptif », un spécialiste de la destination représenté à Cuba, en France et au Canada. Installés à La Havane depuis 1996, nous bénéficions d’un contrat d’association avec différentes agence réceptives locales, ce qui nous a permis de développer une toute une gamme de produits qui nous sont propres. Nos nombreux voyages à thèmes permettent la découverte de Cuba… Autrement, d’un point de vue avant tout culturel. Cuba « Autrement » s’attache principalement à faire découvrir une société hors du commun, un pays qui nage à contre-courant d’une mondialisation annoncée, pour le meilleur et pour le pire.

Cuba et les cubains constituent une expérience extraordinaire, un cas unique qui peut se vanter de certains succès, sans oublier néanmoins ses erreurs, et qui relativise notre perception de la société actuelle. L'éducation, la discipline, la gentillesse, mais aussi le caractère nonchalant, la façon de vivre en priorité le moment présent, et le tout sous un climat tropical, façonnent l'ambiance qui retiendra l'attention du visiteur intéressé par la découverte culturelle.

Page web: http://www.cubaautrement.com/

Sur le même thème