Festival del Habano, la Grande fête du Cigare en février !

2020-01-16 20:41:56
Stéphane Ferrux
Festival del Habano, la Grande fête du Cigare en février !

On peut discuter avec les cubains sur leurs critères cataloguant les cubaines comme les plus belles filles du monde, que Cuba possède les plus belles plages ou encore qu’ils fabriquent le meilleur rhum des Antilles. Par contre, s’agissant de cigares, tout le monde est d’accord, ce sont vraiment les meilleurs, du monde !

Habanos est une appellation d’origine, pour cette raison on dit déguster un Habanos, comme on dit déguster un Cognac. Le Festival qui lui est dédié depuis plus de 20 ans est né avec l’ouverture de Cuba sur le monde après la chute de l’URSS. A cette époque c’est Fidel Castro en personne qui vendait aux enchères les plus belles et les plus rares boîtes de Habanos, sur la scène du célèbre Cabaret Tropicana. Ceci pour le compte de la Santé Public… Il fallait bien prendre l’argent là où il était.

Une semaine complète sur le thème Cigare...


Aujourd’hui, le festival se déroule dans une ambiance moins bon-enfant, par contre il propose une semaine complète sur le thème Cigare, comprenant trois dîners-cigares dont la nuit de Gala qui perdure la tradition de la vente aux enchères de superbes pièces d’art, remplies de cigares inédits ou très rares. Une foire commerciale propose des stands d’objets en tous genres en relation avec le cigare. Des cours magistraux, des conférences, un concours international sont également programmés. Tout se passe sur le site de Palacio de Convenciones à l’ouest de la capitale cubaine. Les visites d’un site agricole de production de feuilles dans la province de Pinar del Rio, ainsi qu’une visite de fabrique de cigares font parties de cette grande fête du Habanos.



Les Amateurs de cigares du monde entier se donnent rendez-vous durant le Festival Habanos. C’est l’occasion pour les distributeurs d’inviter leurs meilleurs clients, de s’informer sur les dernières nouveautés, mais surtout de partager un bon cigare. Chaque amateurs de Habanos doit faire au moins une fois dans sa vie ce pèlerinage dans le sanctuaire du dieu Cuaba, la divinité Tainos que ces aborigènes adoraient « en aspirant une fumée qui les rendaient joyeux ». C’est du moins ce que rapporte Christophe Colon de son premier voyage aux Amériques.

Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Related Posts