Les dix meilleurs sites pour randonner à Cuba.

2018-11-02 21:17:05
Osiris Riol González
Les dix meilleurs sites pour randonner à Cuba.

Photo: Cubanía | Lac Hanabanilla

Si vous aimez la nature, vous trouverez à Cuba aussi votre bonheur : en effet, l’île dispose de nombreux parcs et réserves naturelles où vous pourrez vous y aventurer pour découvrir la faune et la flore autochtones.

Évidement, la position géographique de l´île lui fait bénéficier d´un climat tropical qui permet une richesse naturelle hors pair dans les Caraïbes.

L´archipel cubain peut être considéré comme un paradis sur terre du point de vue de sa vaste biodiversité. Ainsi présente-t-il une grande variété des paysages et d´écosystèmes. La flore compte environ 11 000 espèces, dont 6 700 types de plantes supérieures avec 51 % d´endémisme. Cela signifie que 4 % de la végétation de la planète est représentée à Cuba.

En ce qui concerne la faune, on compte 88 espèces de mammifères, 406 d´oiseaux dont 21 endémiques, 120 espèces de reptiles, 46 amphibiens, plus de 1 400 espèces de mollusques, près de 8 300 d´insectes et 1 400 d´arachnides. Aucune des espèces n'est dangereuse pour l´homme. De ce fait, les randonneurs seront en contact direct avec toute cette exubérante nature et ils pourront explorer en toute sécurité.

Selon les critères de nos experts, les sites de montagnes à Cuba offrent non seulement de belles vues mais un univers à découvrir. Voici notre Top 10 :

1: Vallée de Viñales, Pinar del Río.

Photo: https://cubaholidays.co.uk

Au cœur de la Sierra de los Organos, Viñales est une vallée très fertile dédiée à la culture du tabac et parsemée de « mogotes » (falaises calcaire). Considerée comme le paysage le plus spectaculaire de Cuba, la vallée a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco dans la catégorie des paysages naturels. C'est une magnifique destination pour les randos, le spéleotourisme, le vélo ou l'équitation.

2. Mil Cumbres, Pinar del Río.

Photo: Cubania

Zone protégée qui accueille une grande diversité d’espèces végétales, tel le palmier-liège (Microcycas calocoma), considéré comme un fossile vivant, et la seule formation de forêt pluviale à l’ouest de Cuba. C’est un endroit excellent pour l’observation d’oiseaux. On y trouve aussi le plus haut sommet de Pinar del Río, Pan de Guajaibón, avec 700 m d'altitude.

3. Sierra de Banao, à Sanctis Spiritus

Avec une superficie de 6 091 ha et des hauteurs de plus de 500 m, la région se distingue par son degré élevé de conservation et ses paysages qui abritent une fascinante biodiversité, où on trouve quelques espèces exclusives de Sierra de Banao. L'histoire a également laissé son empreinte sur les différentes périodes de la lutte révolutionnaire comme le camp de Caballete de Casa utilisé par les troupes de Che Guevara en 1958.

4. Topes de Collantes (Cienfuegos, Villa Clara, Sancti Spiritus)

Photo: Cubania | Vegas Grandes. Topes de Collantes

Le massif Escambray semble spécialement conçu par la nature pour les randonneurs. Les montagnes atteignent presque 1 000 mètres d'altitude, le climat y est frais et plusieurs rivières permettent de faire d'agréables arrêts pendant le trajet. Le parc Topes de Collantes offre plusieurs excursions et randos avec possibilité de baignade. La flore et la faune endémiques de la région ne vous décevront pas, dans un paysage peuplé par la principale culture locale : le café.

5. Lac Hanabanilla à Villa Clara

Le Hanabanilla est un lac artificiel entouré de montagnes et d’une beauté extraordinaire. Son nom veut dire en langue arawak « petit panier en or », dû à ses richesses naturelles. L'excellent état de conservation le rend idéal pour la pêche et les randos.

6. Parc Desembarco del Granma

Photo: www.naturalezayliteratura.com/cuba 

C'est dans cette région que Fidel, avec 81 expéditionnaires, a débarqué du yacht Granma pour ensuite se diriger vers la Sierra et mener la révolution qui a culminé avec le triomphe de 1959. Outre son contexte historique, ce parc est l'exposant le plus vaste et le plus préservé des systèmes de terrasses marines sur des roches calcaires. Aussi, on y trouve des dizaines de sites archéologiques importants.

7. Parc Turquino (Granma) et  Parc Humboldt (Guantánamo)

Parc Turquino

Le pico Turquino est le point le plus haut de Cuba à 1 974 mètres d'altitude. Situé au centre de la Sierra Maestra, il se trouve dans le parc national homonyme. Son sommet fait l'objet d'une sorte de pèlerinage depuis que le père de la combattante révolutionnaire Celia Sánchez y fit ériger en 1953 un buste du héros national José Martí.

Parc Alexander von Humboldt

Photo: Jorge Emilio Alba |  Baie de Taco.

Le parc Alejandro de Humboldt est un parc national situé à 40 km de Baracoa sur la route de Moa. Il a été nommé en hommage au scientifique allemand Alexander von Humboldt qui a visité l'île en 1800 et 1801. Le parc contient une bonne part de la forêt vierge du pays. Il a été classé au Patrimoine mondial de l’Humanité par l'Unesco par sa grande richesse en flore et faune et son excellent état de conservation. À la baie de Taco, il est possible de faire une balade en bateau pour observer les lamantins dans la mangrove.

9. La Gran Piedra à Santiago de Cuba

La Gran Piedra fait partie de la chaîne montagneuse de la Sierra Maestra. Elle est considérée comme le troisième plus grand rocher du monde selon le Livre Guinness des records avec 70 000 tonnes et 1 225 mètres de hauteur. Par temps dégagé, on découvre un panorama exceptionnel. Agréable par son microclimat, on y trouve des plantations de café léguées par les immigrants français d’Haïti au XVIIIe siècle, dont le « Cafetal la Isabelica » classée par l'Unesco.

10 El Yunque, à Baracoa, Guantánamo

Photo:Cubania |Yunque de Baracoa

Cette montagne, haute de 560 m, est le symbole de la plus vieille ville de Cuba. Christophe Colomb a décrit cette élévation dans son Journal de Navigation, à son arrivée à Baracoa le 24 novembre 1492. Depuis lors, il est devenu un phare naturel pour tous les navigateurs traversant le Vieux Canal des Bahamas.


Sur le même thème