Soroa, escapade nature à une heure de La Havane

2019-09-07 03:07:26
Editorial Cubania
Soroa, escapade nature à une heure de La Havane

Si vous avez envie d'un moment de pure détente en profitant de la nature, Soroa c'est l'endroit idéal. À environ une heure de la capitale, vous serez émerveillé par ses paysages pittoresques et rafraîchissants.

Soroa se niche dans le massif Sierra del Rosario, au coeur du premier parc naturel créé à Cuba (1985). Cette véritable jungle tropicale verdoyante entre sommets et petites vallées abrite quelques 800 espèces de plantes. Avec un taux d'endémisme de 34%, Soroa est le seul endroit où cohabitent plusieurs espèces spécifiquement locales, comme le colibri-abeille (l'oiseau le plus petit au monde), certains picidés ou encore le trogon de Cuba.  

Origines mêlées au goût du café

Ce sont Lorenzo et Antonio Soroa, les plus importants producteurs de café de la région au XIXe siècle, qui ont légué leur nom à cet endroit. Deux siècles plus tard, cet endroit éblouissant est toujours peuplé par une poignée d'hommes et de femmes aux pilons à café et aux attelages de bœufs, de braves gens comme on les trouve dans les campagnes cubaines.

paysan, attelage de boeufs, nature, campagne, Soroa

S'il est une preuve du caractère inaltérable de la vie de la région, c'est que le nom de famille Soroa est toujours porté par bon nombre d'habitants, en majorité métis. C'est là la trace d'une tradition ancienne qui voulait que l'on baptise les esclaves des plantations du nom de leur maître.

Les habitants d'aujourd'hui sont les descendants directs de ces premiers planteurs, dont ils ont hérité non seulement la couleur de la peau, le patronyme ou l'amour du café mais aussi l'attachement à leur montagne.  

D'ailleurs, de nombreux habitants actuels ne se sont jamais rendus à La Havane, alors qu'ils vivent à seulement 70 kilomètres de la capitale. Ils conservent un régime alimentaire à base de fruits tropicaux - quasiment tombés dans l'oubli dans le reste de l'île, comme par exemple la nèfle, l'abiu ou encore la pomme de cajou - et d'autres aliments issus du terroir et inconnus du voyageur : l'igname, qui pour être déterré requiert de mettre au jour la ligne tracée par des plantes grimpantes enchevêtrées, le jutia ou rat poilu, le majá, un serpent cubain inoffensif qui peut atteindre la taille de 6 mètres dans ces montagnes et qui, cuit en grosses tranches dans sa graisse est un des délices de ces montagnes, la grenouille-taureau que l'on chasse sous les étoiles dans la rivière Manantiales, les pieds dans l'eau jusqu'aux genoux.

maison, paysan, vie rurale, Soroa

Ceci étant, Soroa est en train de grandir : le hameau en plein cœur des montagnes, tourné fondamentalement vers l'agriculture et encore discrètement vers le tourisme, est en train de prendre des allures de village bohème, avec l'arrivée d'artistes et d'intellectuels qui, en été, déménagent leurs ateliers dans la région. Il faut dire que Soroa est un lieu idyllique pour la création; ses paysages inspirent, l'environnement est paisible, l'air pur, les eaux fraîches de la rivière courent entre les rochers, s'arrêtent en plein milieu de la forêt, dans les bassins de sable fin ou se faufilent sous les fils à étendre.  

Trésors naturels de Soroa

Intense et rafraîchissant, Soroa est l'endroit rêvé pour une immersion, brève ou prolongée, dans la nature de Cuba, tout en détente. On y trouvera des activités très variées et plus ou moins complexes : promenade à cheval, randonnée, escalade, VTT, visite d'ateliers artistiques, d'exploitations agricoles ou de ruines de cafèteries, observation ornithologique, camping sous un ciel préservé de la pollution et de ce fait très étoilé, baignade dans les cascades et bassins naturels…

rivière, nature, Soroa

Les sites les plus connus sont le Salto de Soroa, une drôle de cascade de 22 mètres sur la rivière Manantiales, un accident du relief emblématique qui a été classé parmi les 20 merveilles géographiques de l'île et qui lui vaut le nom d'arc en ciel de Cuba : pendant les premières heures du jour, les gouttes d'eau filtrées par les rayons du soleil pendant leur chute donnent à voir toutes les couleurs du spectre.

Parmi les autres endroits connus, on trouve aussi l'Orquidiario de Soroa, célèbre pour sa grande collection d'orchidées. Aujourd'hui, le jardin compte plus de 20 000 plantes et 7 000 espèces dont 250 sont endémiques. Les autres espèces proviennent d'Asie, d'Amérique du sud et d'Amérique centrale. C'est l'un des plus importants jardins de ce type au monde.

Soroa acueille les éco-friendly

hôtel, chateau, nature, Soroa

Le voyageur trouvera une offre variée d'hébergement, avec par exemple l'hôtel Villa Soroa qui propose des bungalows et une excellente piscine ou bien l'hôtel Castillo en las nubes, une grande demeure de style anglais située sur un sommet avec vue sur les montagnes. Soroa dispose également d'une grande diversité de chambres d'hôte, dans toutes les gammes : des logements très modernes, des chambres simples dans des logements familiaux, des auberges écologiques et des cabanes dans le pur style des campagnes cubaines.

Aussi est-ce en se liant à ses habitants que le voyageur pourra parvenir au cœur de ce parc naturel pour ainsi mieux connaître la vie qu'il abrite et qui reste encore largement à découvrir.

Photos : Cubania

Traduction : F.B.


Habana XXI

Habana XXI s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Habana XXI souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues. Habana XXI privilégie la chronique comme mode d’expression,  pour sa forme plus humaine, plus proche des réalités de l’île. Prédomine donc la « première personne » dans les témoignages, exprimant ainsi une expérience vécue représentative de la Cuba du XIXe siècle. Habana XXI sur Youtube. 

Related Posts