Facebook Instagram Twitter

Les meilleurs hôtels de Cuba

Un choix d'hôtel personnalisable

Auteur:
Bertrand Ferrux-Bigueur
-
19 octobre 2020

Un voyage, c'est en partie un choix d'hébergement. L'offre est plétorique à Cuba, même si la réputation des hôtels n'est pas la meilleure qui soit. Alors, où dormir ? Plusieurs critères entrent en jeu, d'abord le confort mais aussi, et c'est une des spécificités de Cuba, l'origine du lieu. Certains hôtels font partie de l'Histoire et y dormir peut devenir une part du rêve de voyage.

1) Les lieux historiques du XXe siècle

À la Havane, l'hôtel Nacional est sans conteste le lieu le plus emblématique de la capitale cubaine. Pourtant relativement récent, son inauguration date du 30 décembre 1930, il a vu passer tout ce que le XXIe siècle a compté de célébrités internationales. Aujourd'hui encore, les touristes s'y pressent, parfois pour une nuit, souvent pour un verre dans ses jardins...

Du même acabit, les constructions qu'on doit aux années 1930 et 1950, avec l'avènement du tourisme, sont légion, principalement dans la capitale. Construits à l'origine comme des hôtels de standing, ils ont souvent été rénovés, ou sont en cours de rénovation, et offrent aujourd'hui des caractéristiques ou une architecture modernes. Ce sont le Riviera ou le Capri du côté du Vedado, le Sevilla dans la vieille ville.

Plus anciens et construits à la fin du XIXe siécle, des établissements comme l'hôtel Inglaterra (ouvert en 1972) ou le Saratoga (1879) ont traversé ces dernières décennies en prenant quelques rides, mais restent historiquement des références.

2) Les hôtels modernes

Avec l'avènement du tourisme des années 1990, on a construit, principalement à la Havane, des établissements modernes afin de répondre à une clientèle plus nombreuse et sûrement plus exigeante.

C'est ainsi que des bâtiments de béton ont vu le jour du côté de Miramar ou de Varadero, offrant les mêmes spécificités que dans d'autres capitales ou dans d'autres points touristiques du Monde. Certains hôtels, gérés par des chaines européennes, ont su sortir leur épingle du jeu par leur service et la qualité des prestations proposées, malgré une architecture souvent sans charme. Le Melia Cohiba ou le Parque Central sont ainsi devenus des références internationales, tout comme le Melia Santiago.

3) Les anciens palais coloniaux

Il est également possible de loger à La Havane ou dans les villes coloniales, comme Trinidad, Camaguey ou Baracoa dans des lieux historiques. Car l'État cubain a choisi de transformer certains des anciens palais en de petits établissements de charme. Ils sont nombreux, souvent sur le même modèle d'architecture espagnole. On entre généralement par ce qui fut un vaste salon d'accueil donnant sur la rue, qui fait maintenant office de réception et de bar-restaurant, autour d'un patio devenu une agréable terrasse. Dans les étages, place aux chambres aux très haut-plafonds moulurés, occupés par des lits d'acajou. Le mobilier est généralement ancien, ou copie d'ancien, avec de nombreuses références aux siècles passés.

On trouve ces hôtels de charme, quasiment partout. Ils sont classés 3 ou 4 étoiles, de normes locales, et sont rassemblés par une chaîne hôtelière nationale qui les référence sur le même modèle.

Détail laissé au temps actuel, la télévision diffuse généralement ses informations ou ses concerts quasiment 24 heures sur 24, gâchant quelque peu le charme surrané du lieu.

4) Les hôtels d'État à l'heure de la Révolution

Moins côtés et surtout moins chers, la Révolution a offert à ses enfants des hôtels de ville, pour les cubains chanceux qui viendraient à visiter une autre province que celle dans laquelle ils vivent. Ces hôtels ont le nom de la ville qui les accueille, sont souvent situés géographiquement à l'entrée de la commune mais ne répondent hélas, plus à l'offre hôtelière actuelle, par manque de rénovation et d'investissement. On trouve ainsi par exemple le Pinar del Rio, le Camaguey ou le Santa Clara. Déclassés, ils sont pourtant eux aussi la signature d'une période, celle des années 70 lorsque le communisme était international et voulait proposer à ses visiteurs un minimum de confort.

5) Les Tout Inclus

Uniquement situés sur les lieux balnéaires, les hôtels Tout Inclus, ou All Inclusive, sont généralement de vastes bâtiments en béton, aux couleurs vives, entourées de piscines, face à la mer ou à des cocoteraies plantées de toutes pièces. Symboles du tourisme de masse, ils accueillent une clientèle qui ne va pas les quitter durant tout le séjour et offrent une multitude de services, de buffets et surtout de cocktails, autant dans les vastes bars des halls que sous les paillottes longeant les plages privatisées.

Pour choisir celui qui répondra à ses attentes, il est impératif de faire appel à un spécialiste local, tant l'offre est disparate mais surtout... changeante ! En fonction des habitudes et des envies de chacun, on choisira l'hôtel aux nombreuses piscines, au plus grand buffet ou aux restaurants internationaux. On aura un chambre pour 2, 3 ou 4 personnes, les pieds dans l'eau de l'océan ou de la piscine.

Le confort, le service, l'emplacement ou l'Histoire ?

Difficile de décider objectivement du meilleur ou des meilleurs hôtels de Cuba. On dormira dans celui qui répondra le mieux à ses attentes. Même si le confort et la qualité des prestations sont essentiels, il est aussi interessant de réfléchir à l'emplacement et à l'Histoire du lieu où l'on va passer la nuit.

Pour toutes ces raisons et parce que chaque voyage est unique, à chacun de réfléchir à ses envies pour trouver tout au long du circuit les hôtels aux critères parfaits : les siens.


Vous aimerez aussi