Facebook Instagram Twitter

Quels documents, visas et assurances pour aller à Cuba ?

La Carte de tourisme, une spécificité cubaine

Auteur:
Bertrand Ferrux-Bigueur
-
17 juillet 2020

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Voyager nécessite, pour la quasi-totalité des destinations, certaines obligations administratives sans lesquelles l'entrée dans le pays visité est impossible. À Cuba, les démarches ont été formalisées avec l'avènement du tourisme dans les années 2000 et perdurent encore.

Passeport

D'abord le passeport : il doit être en cours de validé le jour du retour. Officiellement, le séjour sur place ne peut excéder 2 mois, à noter cependant qu'officieusement le bureau d'immigration, à Cuba uniquement, peut autoriser le séjour pour 1 mois supplémentaire portant alors à 3 mois la durée totale du séjour. Il n'y a cependant aucune garantie que ce mois supplémentaire soit octroyé. Il convient que le passeport ait une date d'échéance d'au moins 60 jours, ou 90 jours en cours de séjour de 3 mois, après la date du départ. Ainsi, on sera certain de passer la frontière au départ de Cuba avec un passeport encore valable.

Carte de Tourisme

L'autre document indispensable est le visa de tourisme, ou carte de tourisme. Cette sorte de « visa volant » est valable un mois au tarif de 25 euro environ. La plupart des voyagistes agréés par les autorités cubaines la vendent, elle est aussi délivrée par le consulat de Cuba à Paris. C'est un document original de couleur verte en deux parties qu'il convient de compléter, sans rature aucune, avec les éléments présents sur le passeport. On la présente, avec son document d'identité, dès l'embarquement à l'aéroport de départ, les compagnies aériennes se réservant le droit de ne pas transporter le passager qui n'en disposerait pas. L'officer cubain chargé du contrôle douanier en conservera une partie.

Si le séjour cubain dépasse 30 jours, il faut renouveler le visa touristique pour le, ou les, mois supplémentaires. Les démarches se font au bureau de l'immigration, avec son passeport en cours de validité, une attestation d'hébergement dans un hôtel ou une casa particular, l'attestation d'assurance et 25 CUC en timbres fiscaux.

Assurance Voyage

L'État cubain demande également de disposer d'un contrat d'assurance-voyage mais les autorités n'effectuent pas de vérification systématique, les occidentaux étant généralement assurés, notamment avec leur carte de crédit. Il sera toutefois à présenter en cas de contrôle et pour le renouvellement de la carte de tourisme. On peut solliciter une attestation auprès de son assureur ou de sa banque. Il est aussi possible de souscrire un contrat spécifique de voyage pour la durée du séjour. En cas d'accident ou de maladie sur place, la prise en charge est réalisée par ASSISTUR, le correspondant local de la plupart des compagnies d'assurance.

Déclaration de Douane

Enfin, dans l'avion, on remettra à chaque famille une fiche recto-verso à compléter. Elle sera à présenter au contrôle de sortie de la salle des bagages. Elle certifie sur l'honneur l'absence de matériel suspect dans ses valises, le montant des liquidités transportées et l'adresse du logement sur place. La personne qui la demandera vérifiera, non pas les données manuscrites, mais plutôt que cette fiche a bien été complétée.

Tout est en règle pour de belles vacances sur la grande île ! Il est seulement indispensable, durant le séjour d'avoir sur soit passeport et la moitié du visa touristique.


Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi