Facebook Instagram Twitter

Las Terrazas

Un havre de verdure à moins d’une heure de la Havane

Auteur:
Stéphanie de Silguy & Géraldine Boitard
-
1 août 2020

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Réserve naturelle pleine de charme à la faune et à la flore luxuriante, cette petite communauté protégée offre plusieurs activités en pleine nature : randonnée, tyrolienne, piscine naturelle, une vraie parenthèse pour se ressourcer !

Pour tous ceux qui recherchent la nature et des activités en plein air. Pour se détendre en pleine nature, faire des balades, se baigner dans des piscines naturelles. La vue du Cafetal Buenavista.

À une heure de La Havane, au cœur de la Sierra del Rosariose trouve Las Terrazas. Cette région a accueilli au XVIIe siècle de nombreux esclaves en fuite. Au début du XIXe des exilés français sont venus de la Nouvelle Orléans et y ont fondé une cinquantaine de plantations de café. Cette culture s'est terminée à la fin du XIXe à cause des ouragans dévastant les plantations et des Américains préférant le café brésilien ou colombien.

Les forêts de la Sierra del Rosario ont beaucoup souffert au cours des siècles mais le gouvernement a tout reboisé à partir de 1968. Il embauche des centaines de paysans qui forment, jusqu'à aujourd'hui, une communauté soudée. 5000 hectares furent déclarés « Réserve de la biosphère » par l’Unesco en 1985 et la zone est transformée en une station d’écotourisme. Elle est constituée de collines vertes, d’un lac et de rivières et dispose d’une faune et d’une flore luxuriante, avec de nombreux oiseaux, dont le zunzuncito, espèce proche du colibri, et 800 espèces de plantes.

Que faire ? 

S’il est agréable de faire une halte à Las Terrazas pour déjeuner, il y a également de quoi s’occuper pour ceux qui souhaitent y passer une nuit.

Vous pourrez visiter la communauté locale. Ne ratez pas la maison-musée du célèbre chanteur Polo Montanez. Des ateliers d’artistes reconnus comme Lester Campa sont également accessibles. En vous promenant sur le Callejón de la Moka, vous pourrez découvrir un petit bazar local et un laboratoire d’huiles essentielles.

Plusieurs activités sont organisées autour du lac, comme la location de barques ou un canopytour, il s'agit de trois tyroliennes survolant le village. De nombreuses randonnées sont également proposées, à pied ou à cheval. Elles permettent d’observer les oiseaux et les ruines des anciennes plantations de café, comme le sentier de la Serafina. Vous pourrez aussi vous baigner dans les piscines naturelles des Baños de San Juan. Une autre randonnée conduit au sommet du Loma del Taburete et permet, par temps dégagé, d’apercevoir les deux côtés de l’île. C’est ici que s’est entraîné le Che avant son expédition bolivienne.

Vous pourrez aussi visiter les ruines du Cafetal Buenavista, en empruntant la route qui monte à droite du péage d’entrée. Il s'agit d'une ancienne plantation de café fondée par un officier français avec les vestiges d’un four à pain, des séchoirs à café et d'un moulin.

Les Bonnes Adresses

Pour loger sur place, plusieurs options sont possibles. Il y a l’hôtel Moka, construit autour d’un arbre centenaire, un algarrobo (Caroubier). Il dispose d’une trentaine de chambres au calme. Autre option disponible, dormir dans des cabanes rustiques le long de la rivière San Juan. Pour ceux qui souhaitent loger à l’extérieur de Las Terrazas, le petit hôtel Castillo en las Nubes à Soroa est une bonne alternative, avec sa vue imprenable sur la Sierra del Rosario.

Côté restauration, El Romero propose une cuisine végétarienne de qualité utilisant les produits de la communauté. Pour un cadre familial et bucolique au milieu des paons et des poules, direction El Campesino ! Un petit restaurant propose également une cuisine simple mais de qualité près de ruines du Cafetal Buenavista. Le restaurant El Macurije permet de déjeuner au bord de la rivière San Juan. Et pour un bon café, rendez-vous au Cafe de Maria.


Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi