Facebook Instagram Twitter

Expositions dans la galerie Factoría Habana

Découvrez l'avant-garde de l'art cubain d'aujourd'hui

Auteur:
Ailén, Rivero Hernández
-
23 juillet 2020

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Factoría Habana est l’une des galeries d’art privée les plus importantes de la capitale cubaine. Les artistes y trouvent un lieu d'expression particulièrement libre qui permet des expositions aux thèmes qui peuvent paraître osés dans le contexte cubain.

Pour les intéressés de l’art contemporain cubain. Pour découvrir les propositions artistiques les plus innovantes et avant-gardiste du monde de l’art cubain dans l’une des galeries privées les plus importantes.

Cette galerie se trouve au cœur de la Vieille Havane à proximité d'autres sites, comme la Photothèque de Cuba ou le Centre Wifredo Lam, dans un bâtiment anodin et entièrement restauré, perdu parmi les touristes, bars et restaurants branchés. À l’intérieur, un espace vaste, moderne, sur trois étages, qui se transforme à chaque exposition. On y trouve des boursiers qui créent sur les murs, avec de grandes installations, des peintures à l’huile gigantesques ou des ateliers de design et d'architecture. Un peu de tout !

Des expositions audacieuses...

La Factoría Habana se distingue des autres galeries de la Vieille Havane, surtout étatiques et plus établis, par le côté moderne, audacieux et innovant de ses expositions collectives d'artistes, mais aussi par sa façon d’envisager l’espace d’exposition qui est sa marque de fabrique et la clé de son succès. L'expérimentation et la recherche ont toujours été l'un de ses objectifs, surtout s'ils s'insèrent dans le complexe contexte cubain, plein de diversités, de traumatismes et d'insularité. Toucher ces traumatismes est parfois délicat à Cuba, où parler de pénurie, de migration, de répression et d'isolement peut être considérés comme une attaque directe au gouvernement. L’exposition de peintures Patria de l’artiste cubain Alejandro Campins en est un exemple, série d’œuvres qui traitent des thèmes douloureux de la société cubaine, tels la migration et l’abandon des campagnes cubaines. 

Les artistes contemporains cubains, depuis la génération avant-gardistes des années 1980, avec les fameux artistes José Vedia et Ana Mendietta, n’ont jamais hésité à s’attaquer aux sujets polémiques. Cette tradition, qui persiste jusqu’à aujourd’hui, a transformé les arts plastiques cubains en un espace important de réflexion et de critique dans le pays, tolérés tant qu’ils restent bien encadrés dans des centres d’exposition reconnus par les institutions gouvernementales. Factoría Habana se veut un espace de dialogue et cherche à repousser les limites de cette réflexion pour tenter de réveiller la perception du grand public sur ses questions délicates.

Au-delà de la promotion de l'art cubain d’aujourd’hui, elle propose de nouvelles voies artistiques, de l’art contemporain, mais aussi du design et de la photographie. Des expositions sont organisées avec des artistes importants de l'île, comme Luis Gómez Armenteros, artiste des « nouveaux médias » reconnu internationalement, et des artistes de la nouvelle génération qui commencent à se faire un nom, comme Rafael Villares, artiste multidisciplinaire ayant exposé à Cuba et à l'international. Elle se familiarise également avec de grands événements, comme la Biennale de La Havane et avec des projets de recherche, des ateliers et des conférences aux dimensions plus modestes. Ces événements s’organisent tout au long de l'année.

traducteur:

Leysa Buides Secada

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi