Facebook Instagram Twitter

Le Capitole

Un lieu légendaire tout juste rénové

Auteur:
Stéphanie de Silguy & Géraldine Boitard
-
14 septembre 2020

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Le Capitole, un édifice monumental symbole de la puissance de la nation cubaine.

Adapté à tous les publics. Découvrir le monument le plus symbolique de Cuba. Les immenses escaliers et la réplique du diamant.

Des immenses lustres Tiffany dans la bibliothèque dédiée à José Marti, héros de l’indépendance du pays, une salle des pas perdus de 120 mètres de long pavé de marbre italien et son acoustique unique qui étouffe le bruit des pas, El Capitolio, inauguré en 1929, a été créé par l’architecte Eugenio Raynieri sous la direction du président de l’époque, Gerardo Machado. Les spécialistes affirment qu’il a été inspiré par le Panthéon de Rome, la basilique Saint-Pierre et le Capitole de Washington. D’ailleurs tout au long de la visite, le guide évoque les similitudes avec ce dernier, mais insiste sur la supériorité, toute subjective, de la version cubaine. Son style néoclassique est en tout cas en harmonie avec l’ambiance populaire de Centro Habana et Habana Vieja, les deux quartiers les plus peuplés de la capitale.

Au centre de l’édifice, une immense coupole haute de 62 mètres avec un diamant incrusté dans le sol. Il marque le kilomètre 0 des routes du pays. Beaucoup de légendes circulent sur son histoire. Il proviendrait des tsars de Russie. La plus folle rumeur raconte que le fantôme de la reine Marie-Antoinette rôderait dans les couloirs du Capitole pour s’emparer de la pierre précieuse. Une histoire qui remonte à 1946 lorsque le diamant a disparu de l’urne hermétique où il se trouvait. Un an plus tard, il est réapparu sur la table du président de la République de l’époque. Désormais, l’original est gardé à la Banque Nationale pour assurer sa protection.

Le Capitole dont le dôme se voit à des kilomètres, a d’abord été le siège du gouvernement puis, après la Révolution, il a abrité l’Académie des sciences de Cuba et la Bibliothèque nationale de sciences et de technologie. Fraîchement rénové, l’édifice accueille aujourd’hui le siège du Parlement cubain. Seul bémol : les sessions plénières ne peuvent pas se tenir dans ce bâtiment car ses salons ne sont pas suffisamment grands pour recevoir les six cents députés du gouvernement. Le capitole est l'un des symboles de la Havane et de Cuba, ainsi qu'un passage obligé lors du séjour dans la capitale, ne serait-ce que pour en contempler l'extérieur récemment rénové. Pour ceux qui souhaiteraient le visiter, des visites guidées se déroulent toutes les cinquante minutes, en espagnol ou en anglais.

Informations pratiques

Le Capitole de La Havane
Paseo de Martí (Paseo del Prado) #513, entre les rues San José et Dragones, Centro Habana à la limite de la Vieille Havane
  • Ouverture du mardi au dimanche. Fermé le dimanche après-midi et le lundi, et la dernière semaine du mois.
  • Visite guidée de 50 minutes, en espagnol ou en anglais.
  • Mercredi après-midi réservé aux groupes, sur réservation.
Ordre des prix
  • Tarif : 10 CUC
A visiter
Centro Habana

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi