Facebook Instagram Twitter

Matanzas

L'Athènes de Cuba

Auteur:
Bertrand Ferrux-Bigueur
-
1 août 2020

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Chef-lieu de la province éponyme, région la plus étendue de Cuba après la Havane, Matanzas a concouru durant toute son histoire à l'essor économique de la grande île. Capitale de la culture de la canne, elle s'est développée grâce au commerce du sucre et conserve l'héritage très marqué de sa dualité originelle : l'émigration espagnole et l'esclavage africain.

Pour ceux intéressés par l'art et l'Histoire. Pour découvrir une ville riche d'histoires, hors des sentiers battus et visiter un des théâtres les plus spectaculaires de Cuba. Les ateliers artistiques et bars branchés sur la Promenade des Artistes le long de la rivière.

L'Athènes de Cuba est l'une des destinations les plus méconnues de Cuba, pourtant Matanzas est une belle étape culturelle et historique où se mêlent architecture et art contemporain. Si elle est rarement proposée dans les circuits touristiques, Matanzas mérite une escale prolongée, surtout depuis l'importante rénovation dont elle a fait l'objet ces dernières années. 

Il faut dire que les vestiges de son histoire sont encore bien présents. D'abord par son architecture puisque le centre comporte des dizaines de bâtiments, témoins de la présence d'une population aristocratique riche. On découvre avec curiosité le théâtre Sauto, les palais coloniaux devenus hôtels ou la célèbre pharmacie française Triolet créée en 1882. Puis culturellement, puisque l'Afrique a marqué l'histoire de la région : c'est au son des tambours qu'est née à Matanzas la rumba.

Mais la cité ne s'est pas reposé sur son passé, aussi riche soit-il, pour poursuivre son développement, notamment culturel, puisque la ville a vu s'installer nombre d'artistes le long de la rivière célèbre pour ses ponts. Ils sont peintres, plasticiens ou sculpteurs et ouvrent leurs ateliers-galeries aux visiteurs, encore peu nombreux. Il faut dire que Matanzas reste, dans l'esprit des touristes, la dernière ville avant Varadero la zone balnéaire par excellence de Cuba.

Que faire ?

Il est impossible de s'ennuyer ici : à disposition un vaste choix de visites ou d'activités. Le théâtre Sauto, troisième meilleure acoustique au monde après le Palais Garnier de Paris et la Scala de Milan, mérite une visite guidée. Outre sa richesse architecturale et mobilière, c'est l'étonnante histoire de sa construction qu'il faut écouter être racontée.

Le château de san Severino, forteresse du XVIIIe siècle et le musée de la route des esclaves qu'il abrite est un autre incontournable, tout comme l'étonnante collection africaine du petit musée consacrée aux arts primitifs. L'Officine Française du Docteur Triolet, premier musée Pharmaceutique en Amérique Latine, clôturera les visites officielles.

Il faudra ensuite longer la rivière au cœur de la ville où les artistes contemporains ont installé leur atelier dans d'anciens docks industriels, participer à un cours de danzón, ancêtre du mambo, ou de rumba sont d'autres options, à moins que l'on préfère s'initier à la reliure. La découverte du théâtre de marionnettes est aussi une activité possible.

Les Bonnes Adresses

Les touristes étant peu nombreux dans la ville, l'offre de casas particulares authentiques n'est pas encore d'actualité. Il vaut mieux choisir un hébergement dans l'un des deux hôtels en cœur de ville, le Velasco ou le Louvre. Ils sont rénovés et confortables mais c'est surtout leur situation géographique qui va permettre de profiter au maximum des trésors du centre historique.

Avant de se restaurer, on peut profiter des bars des hôtels précédemment cités. Les cocktails cubains proposés y sont classiques mais à des prix particulièrement abordables. C'est aussi le cas sur le Paseo de los Artistas (Promenade des Artistes), où trois bars-restaurants sont installés. Les soirées musicales s'y succèdent dans une ambiance agréable et bon-enfant, la carte reste simple mais copieuse.

Pour un repas plus gastronomique, direction le front de mer en voiture, où le restaurant Chef Bahia officie... hélas en bord de route. Cette adresse reste pourtant la meilleure de Matanzas, encore une fois à des prix bien inférieurs aux offres des autres villes.


Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi